gendarme Guinée

L’étau se resserre finalement autour de l’UFDG de Cellou Dalein Diallo. Les menaces de ses avocats qui étaient en conférence de presse ce dimanche n’ont rien pu contre la détermination des officiers enquêteurs à faire éclater la vérité. Selon une source proche du dossier, les 17 gardes de Cellou Dalein Diallo, arrêtés la semaine dernière, seront déférés demain lundi dans la soirée devant le tribunal de première instance de Dixinn qui, à son tour, décidera de leur transfèrement -ou non- à la Maison centrale.

Les trois autres gardes écroués hier samedi seront eux aussi interrogés avant d’être amenés devant le procureur.

Ces gardes du principal parti de l’opposition ont été arrêtés suite à l’assassinat vendredi 5 février dernier au siège de l’UFDG du journaliste Elhadj Mohamed Diallo.

Cellou Dalein Diallo et Bah Oury, respectivement président et vice-président « exclu » du parti, se rejettent la responsablité. Le premier a accusé le second d’avoir tiré sur le journaliste à bout portant. Accusation vite balayée par le second qui maintient que la balle fatale a été tirée plutôt par un des gardes du premier.

Source  MEDIAGUINEE

 

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here