À l’instar de ses collègues de l’opposition républicaine, le président des Nouvelles Forces Démocratiques (NFD), l’honorable Mouctar Diallo, à la tête d’une forte délégation, s’est rendu dans la famille d’une des victimes de la grève des enseignants.

 C’est ce mardi 27 février 2017 aux environs de 10 heures que Mouctar Diallo, président des NFD, est rentré au bercail après un long séjour aux États-Unis et à Dakar. À peine descendu de l’avion, l’honorable Mouctar Diallo s’est attaqué au régime du professeur Alpha Condé, l’accusant de garantir l’impunité face aux tueries perpétrées par les agents de sécurité. « Étant en déplacement, j’ai suivi avec intérêt le déroulement des événements dans mon pays. C’est regrettable que le régime Alpha Condé continue à massacrer des jeunes pendant les manifestations. La première victime de ce régime fut un militant des NFD, en la personne de Djakariaou Diallo et, on vient lors de la dernière manifestation, de tuer un de nos militants. Cela ne doit pas rester impuni. Comme je l’avais annoncé, nous allons saisir la juridiction nationale ou internationale pour que justice soit faite », a-t-il dit.

NFD à Bambeto

Concernant la récente adoption du nouveau code électoral issu du dialogue politique du 12 octobre, le leader des NFD affirme l’avoir toujours réfuté. Mouctar Diallo estime qu’une partie de l’opposition républicaine s’est associée avec la mouvance présidentielle pour systématiquement violer la Constitution.

De l’aéroport international de Gbessia, le président des NFD, ainsi que des responsables et militants du parti, ont pris la direction de Bambeto. Là, ils se sont rendus dans la famille d’un militant du parti, en l’occurrence Mamadou Mouctar Diallo, tué lors de la grève des enseignants.

Ainsi, les parents du jeune Mamadou Mouctar Diallo ont été surpris de voir pour une deuxième fois la délégation des NFD, cette fois-ci avec son président. Après les salutations d’usage en présence de la notabilité de la mosquée de Bambeto et du voisinage, le parti Nouvelles Forces Démocratiques a offert pour la seconde fois une enveloppe pour le sacrifice.

Prenant la parole, Honorable Mouctar Diallo a promis à la famille éplorée d’user de tous les moyens légaux pour que justice soit rendue pour ce jeune homme qui avait à peine 20 ans.

La rencontre a pris fin par des prières et bénédictions formulées par les sages pour le repos de l’âme du défunt.

Guineematin

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here