« Le professeur Alpha Condé a fait un voyage au Moyen-Orient, en Arabie Saoudite pour parler avec les arabes, défendre l’Afrique, être le porte-parole du continent africain dans ce pays. De là-bas, il s’est rendu en Égypte, également dans le même cadre ». Ainsi se réjouissait M’Bany Sangaré lors de l’assemblée générale ordinaire du parti au pouvoir, le rassemblement du peuple de Guinée.

Une assemblée générale ayant regroupé des militants et responsables du parti venus de plusieurs horizons. Par ces mots, M’Bany Sangaré secrétaire général de la jeunesse du parti s’adressait aux militants pour arroser les bonnes offices du président de la république dans le monde arabe.

« Vous savez, aujourd’hui, le monde arabe est tout le temps en perpétuel ébullition. Et, vous savez historiquement le rôle que la Guinée a joué, que le président Ahmed Sékou Touré a joué dans le conflit Iran-Irak » rappel-t-il sur un ton, avant de poursuivre son laïus : « Et, c’est le même combat que le professeur Alpha Condé a repris pour jouer le pompier dans cette région du monde » a-t-il expliqué.

Même son de cloche chez le ministre porte-parole du gouvernement, Damantang Camara qui revient largement sur ses pas en Allemagne pour les G20 :« Le message qu’on a fait passer, c’est de leur dire tout simplement que tout ce que vous faites, c’est bien. Mais, vous voyez vous mêmes tous ces jeunes africains qui viennent dans vos pays ? » Interrogeait-il aux acteurs du G20.

Et de répondre lui-même devant les militants et responsables du parti. « C’est parce qu’ils ne trouvent pas d’opportunité chez nous, voilà comment on peut travailler ensemble pour leur permettre d’avoir des opportunités. J’ai expliqué à ces pays que d’ici 2020, 2025, il y aura plus de 122 millions de jeunes africains qui vont arriver sur le marché de l’emploi et que toutes nos prévisions disent qu’on aura à peine 54 millions de poste de travail à leur donner ».

Il a rappelé que le président guinéen, Alpha Condé étant le président en exercice de l’Union Africaine (UA), l’honneur lui revenu de porter le message de toute l’Afrique.

Poursuivant son explication, Albert Damantang Camara a indiqué que le thème de cette rencontre portait sur l’emploi, le travail décent, les chaines d’approvisionnement mondiales, la santé en général et l’épidémie en particulier. «Nous avons, Chacun de son côté, fait un plaidoyer pour que les pays européens prennent en compte les préoccupations africaines. Nous avons discuté comment ils vont donner du travail aux jeunes africains, les femmes et comment ils vont respecter le travail».

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here