Création du FAD-manifestations de rue « L’UFC d’Aboubacar Sylla s’exprime »

0

L’opposition républicaine a décliné le jeudi dernier en marge de sa plénière au QG de l’UFDG le calendrier de ses prochaines manifestations sur les places publiques. Des manifestations pour dénoncer la mal-gouvernance et le retard dans l’application des accords du 5ème dialogue politique inter guinéen. Pour se faire entendre, l’opposition républicaine annonce le démarrage des manifestations à partir du 2 août prochain par des meetings de sensibilisation et d’information dans les cinq communes de Conakry

Le seul hic est que les travaux du comité de suivi dudit accord se tiennent autour de son président le Général Bourema Condé ministre de l’Administration du territoire et de la décentralisation qui trouve paradoxal que l’opposition appelle à manifester alors qu’elle est autour de la table. Même son de cloche au sein de l’UFC. Le parti d’Aboubacar Sylla porte-parole de la même opposition trouve incongrue la démarche de ses pairs.

Cette position tranchée, on ne le dira pas assez, est la suite logique de la création du front pour l’alternance démocratique par trois leaders politiques à savoir Aboubacar Sylla de l’UFC, Mouctar Diallo des NFD et Jean-Marc Telliano de RDIG. Tous proches alliés de Cellou Dalein Diallo et membres de l’opposition républicaine. Le divorce s’il n’est pas consommé ne devrait pas tarder. A s’en tenir bien sûr des sorties de part et d’autres dans la presse. A l’UFDG le vocable trahison revient dans les communications des différents responsables. Sur la question le secrétaire général de l’UFC est tout droit dans ses bottes. Pour Aboubacar Biro Soumah, ‘’ces propos n’engagent que ceux qui les tiennent, nous restons sur notre position membre de l’opposition républicaine’’

Parlant de la position de son parti, Soumah déclare que l’UFC est un membre à part entière de l’opposition républicaine. ‘’Comment on peut donner naissance à un bébé, l’opposition républicaine, et qu’on te dise que vous ne faites plus partie de cette organisation ?’’ S’est-il interrogé avant de trancher également que son président reste et demeure le porte-parole de l’opposition républicaine. Mais pourquoi Sylla n’a pas participé à la dernière plénière de l’opposition républicaine ? A en croire Biro Soumah, ‘’le président Sylla avait des réserves sur l’opportunité des manifestations’’ d’autant précise-t-il que Cellou a agis seul sans tenir compte de l’avis de ses pairs. ‘’Quand on se préparait pour des manifestations en mai juin passé, monsieur Cellou Dalein a voyagé à l’intérieur du pays sans nous en informer alors qu’on sortait d’une plénière, c’est à l’assemblée générale de son parti le samedi qu’il a annoncé que l’opposition va se retrouver le mardi (4 juillet) pour le chronogramme des manifestations) sans concerter préalablement les autres leaders’’ justifie Biro Soumah. Mieux, reconnait le secrétaire général de l’UFC ‘’il y a des avancées notamment la reprise des travaux du comité de suivi, l’indemnisation en cours des victimes, le retour de la CENI au sein du comité de suivi repris et l’arrêt de la cour constitutionnelle sur le nouveau code électoral’’. Par conséquent, tranche le numéro 2 de l’UFC ‘’notre parti ne participera pas à ces manifestations’’.

A l’allure il y a de quoi à s’interroger sur la réussite de ces prochaines manifestations même si, beaucoup estiment, que l’UFDG seule pourra faire l’affaire. Wait and see

Libreopinionguinee avec accent guinee

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici