Côte d’Ivoire : la justice française lève le mandat d’amener pesant sur Guillaume Soro

0

Dans un communiqué rendu public mardi, les avocats de Guillaume Soro ont annoncé que le président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, bénéficiant d’une immunité diplomatique lors de son séjour à Paris, n’était plus visé par un mandat d’amener en France.
« Les documents attestant du caractère officiel de la présence [de Guillaume Soro] sur le territoire français à l’occasion de la COP21 » ont été fournis à la juge d’instruction qui avait délivré le mandat lundi, ont indiqué, le 8 décembre, Jean-Paul Benoit, Jean-Pierre Mignard et Pierre-Emmanuel Blard, avocats du président de l’Assemblée nationale ivoirienne

La juge a reconnu qu’ »il bénéficiait du statut diplomatique et de l’immunité » qui l’accompagne, ajoutent-ils. Leur client n’est donc plus visé, selon eux.

La délivrance de ce mandat a suscité mardi une vive protestation des autorités de Côte d’Ivoire qui ont convoqué mardi l’ambassadeur français.

Bientôt une contre-attaque de Soro ?

À en croire les avocats de Guillaume Soro, leur client « saisira dans les prochains jours la justice française d’une plainte en dénonciation calomnieuse » contre Michel Gbagbo.

En 2012, le fils de l’ex-président ivoirien Laurent Gbagbo avait déposé une plainte en France contre l’actuel président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire notamment pour « enlèvement, séquestration et traitement dégradant et inhumain ».

Jeune Afrique

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici