Conakry: Un détenu de la maison centrale succombe sous l’effet de la torture

0

Nous venons de l’apprendre que l’un des plus grands bandits de la Guinée aurait rendu l’âme à Kindia .

Selon nos informations le nommé KPC aurait été torturé par un groupe de gendarmes lors de son transfèrement à l’hôpital régional de Kindia.

une source approchée par nos soins raconte :

<<La journée d’aujourd’hui est relativement calme à la maison centrale, les forces de l’ordre mixtes sont toujours présentes en appuis à la garde pénitentiaire qui tente difficilement de reprendre la main.
A noter que tous les couloirs des prévenus ont été maîtrisés sauf celui des condamnés à perpétuité où il y a toujours une forte résistance à leur transfèrement à Kindia, pour le moment aucun membre des forces de l’ordre n’a pu jusqu’à présent pénétrer dans ce couloir depuis le jour de la mutinerie d’ailleurs c’est de ce couloir là que tout est parti >>.

Notre source précise : c’est le régisseur qui est à la base de tout, depuis sa nomination il y a environ cinq mois, il a instauré une sorte de favoritisme et de clientélisme au seins des détenus qui lui versent chaque soir des quotas de l’argent acquis dans la vente de la drogue dans les trois couloirs par des détenus, d’où la source des problèmes.
Très remonté notre interlocuteur accuse : c’est le directeur national Tanoundi qui passe chaque soir pour prendre sa part du prix du carburant avec cet argent mal acquis, il y a même un détenu du nom de Cheick qui reste longtemps tard la nuit avec lui dans le bureau, il y a plein de détenus avec les quels il aurait pris de l’argent et leur faire croire qu’il peut les libérer.

Aucun officiel ne dit clairement ce qui se passe à la prison civile de Conakry, d’où sont partis les mouvements de colère dans la matinée du lundi 09 novembre.

Nous y reviendrons pour plus de détails

Source  Guineeinfos.org

 

 

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici