Conakry-Paris : le premier choc entre Alpha Condé et Emmanuel Macron

Conakry-Paris : le premier choc entre Alpha Condé et Emmanuel Macron

Triste bégaiement de l’histoire de la diplomatie ! C’est ainsi qu’on pourrait bien nous exclamer suite au premier choc enregistré récemment à Bruxelles entre Alpha Condé, se camouflant derrière son statut de Président en exercice de l’Union africaine, alors que son pays est en danger et Emmanuel Macron, nouveau maître de l’Elysée.

Le rêve nourri par Alpha Condé sur l’arrivée de Macron à la Présidence française tourne court. En effet, le nouvel élu éconduit, selon des sources diplomatiques, Alpha Condé et sa suite. D’une façon polie mais bien ferme. En cause : la démocratie est en danger et les manifestations à Bruxelles en sont une parfaite illustration. Emmanuel Macron invite donc Alpha Condé à trouver une solution aux nombreux problèmes qui se posent chez lui, en Guinée, avant de se projeter sous d’autres cieux. Pour d’autres affaires.

Bégaiement de l’histoire diplomatique, disions-nous plus haut ? Eh bien ! Ça tout l’air. Pour rappel, agacé et excédé par les nombreux voyages d’Alpha Condé, alors que son pays était coincé, ravagé par Ebola, Obama avait tout simplement enjoint Alpha Condé de rester chez lui et de s’occuper de l’urgence sanitaire.

On se rappelle ce que Sydia Touré avait dit: « On n’a pas élu Alpha Condé pour aller aux Etats Unis. On l’a élu pour régler les problèmes de la Guinée.» Et d’ajouter : « Depuis que ce gouvernement de Condé a été mis en place, il y a aussi un gouvernement socialiste en France qui est normalement d’obédience RPG. Donc, de l’internationale socialiste. Depuis qu’Hollande est là, je n’ai pas vu un seul chef de service, un directeur, un sous ministre, un secrétaire d’État ou un ministre français, fouler le sol guinéen. » Certainement, ce même discours est aujourd’hui caduque. Donc, c’est une autre histoire.

Quoiqu’il en soit, en refusant à Alpha Condé de le rencontrer à Bruxelles et d’aller à l’Elysée, Emmanuel Macron dont le modèle reste Obama, veut donner à Condé une ligne de conduite. Alpha Condé l’a compris à ses dépens. En tâchant d’éviter tout subtilement de recevoir la communauté guinéenne des autres pays foulés. Finis donc les discours diplomatiques, l’heure est au renvoi. Le temps de corriger les bourdes et de faire une certaine cure de jouvence…diplomatique.

Kababachir

 

0 Partages

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here