Commune urbaine de Labé : l’équipe sortante laisse une dette de 22 millions de GNF

La délégation spéciale sortante de la commune urbaine de Labé laisse une dette estimée à plus de 22 millions de francs guinéens, représentant, dit-on, des arriérés de salaires des contractuels permanents de la collectivité, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

La salle des actes de la mairie de Labé a abrité ce jeudi, 15 novembre 2018, la cérémonie de passation de service entre le président de la délégation spéciale sortant, Elhadj Mamadou Cellou Daka DIALLO et le nouveau maire de la commune urbaine, Mamadou Aliou Laly DIALLO. L’évènement était rehaussé de la présence du gouverneur de la Région Administrative de Labé, Sadou Keïta qui a reconnu l’atmosphère de bonne collaboration qui a caractérisé les relations entre la délégation spéciale sortante et les autorités administratives locales.

« La délégation spéciale a aidé à maintenir la paix à Labé. Dieu merci. Le maire, ses adjoints et les conseillers communaux sont issus essentiellement de cette délégation spéciale. Les quelques années qu’ils ont passés au sein de cette délégation spéciale ont dû leur donner beaucoup d’expérience », espère le gouverneur de Labé.

L’équipe sortante laisse une dette estimée à plus de 22 millions de francs guinéens, représentant des arriérés de salaires des contractuels permanents de la commune urbaine de Labé, explique le préfet, Elhadj Safioulahi Bah.

« Effectivement, ce sont des charges de fonctionnement d’un montant de 22 millions. Ce sont des salaires de certains employés, notamment les administrateurs de marchés, les membres de la délégation spéciale et les agents de la garde communale » a-t-il précisé.

Il semble aussi que ce montant contient une dette que la commune reste devoir à l’ancien maire, Elhadj Amadou Thiam et à ses adjoints.

La nouvelle équipe du conseil communal de Labé annonce une priorité urgente liée à l’impérieuse nécessité de désengorger le centre ville.

« Aujourd’hui, ce qui est plus urgent pour la ville de Labé, c’est de rétablir l’ordre. Ce que la population réclame, c’est rendre la circulation fluide au centre ville. Nous allons nous atteler dès maintenant à remettre vraiment de l’ordre dans la ville de Labé » promet le nouveau maire de Labé, Mamadou Aliou Laly DIALLO.

Pour atteindre son objectif, le nouveau maire de Labé dit avoir besoin du soutien et de l’expérience de toutes les forces vives de Labé.

Avec guineematin

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here