Le ministre de la justice, garde des sceaux, Me Cheick Sacko dans sa conférence de presse a dit être celui qui a contrevenu au souhait du Président de libérer les détenus du 19 juillet 2011. Il dit même que le nom de Bah Oury ne figurait pas initialement dans leur schéma. Il montre ainsi sa volonté de tuer dans l’œuf la politique de décrispation voulu par Alpha Condé. Il va plus loin en se donnant des pouvoirs dévolus au Ministre Gassama Diaby en ressuscitant le dialogue politique qu’il préside pour faire revenir sur la scène politique Cellou Dalein Diallo  qui avait dit ne pas reconnaître l’élection d’Alpha Condé. Tout ceci montre que les faucons du régime, à travers Sacko ont recommencé leur sale besogne de bloquer l’évolution politique de la Guinée .

Dans les prochains jours, nous saurons si Youla pourra affirmer son autorité de PM devant celui qui prétend dicter la ligne à suivre au Président  de la République.

Moussa Keïta

 

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here