Photo Alpha conde

Jusqu’où ira l’opposition dans ses revendications ? Les marches pacifiques suffiront-elles à dénouer la crise politique qui prévaut dans le pays? Rien n’est moins sûr. En séjour aux Etats-Unis, le président Alpha Condé a tranché sur l’une de ses principales revendications.

C’est un revers qu’Alpha Condé vient d’infliger aux revendications de l’opposition républicaine guinéenne. Dans un entretien accordé à La Voix de l’Amérique, le Chef de l’Etat déclare qu’il est « impossible de tenir les élections locales avant 2016 ».

Or, la montée de l’adrénaline dans les QG des principaux partis politiques de l’opposition est due au chronogramme électoral qui prévoit la présidentielle en 2015 et les législatives en 2016.

En le déclarant au moment où l’opposition se prépare à des nouvelles manifestations, Alpha Condé risque de provoquer sa colère surtout quand celle-ci est catégorique sur le chronogramme.

D’ailleurs, les 20 et 23 avril, l’opposition projette des marches à Conakry et dans toutes les préfectures du Fouta. En attendant, elle n’exclut pas un dialogue mais bien entendu avec la satisfaction de certains nombre de prélables dont entre autres la suspension du chronogramme électoral, l’arrêt des activités de la Ceni et la libération des personnes arrêtées lors des manifestations des 13 et 14 avril courant.

Amadou Kendessa Diallo

+224 664 24 54 78

E-mail: kenssa2@gmail.com

 

 

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here