Bye bye Ébola: Le concert de l’après Ebola sévèrement critiqué dans les mosquées

0

Les sermons généralement prononcés lors des grandes prières de vendredi dans les mosquées sont taxés à tord ou à raison en faveur du pouvoir en place. Celui distribué par le secrétariat général aux affaires religieuses aux imams ce vendredi 1er janvier 2016 semble tranché avec cette position. Les imams dans leur prêche ont sévèrement tancé les organisateurs et concepteurs du concert grand public organisé au Palais du peuple pour dit-on fêter la fin officielle du virus Ebola dans le pays. Dans le sermon, en tout cas, prononcé à la mosquée de Nongo Taddy, commune de Ratoma ce concert n’est qu’une expression de déviance de Dieu.

Pour l’imam Ratib qui a dirigé la prière, la fin d’Ebola en Guinée n’a été que de la simple volonté du Tout puissant Allah.  »Aucun homme fut-il puissant, aucun moyen fut-il gros ne peut mettre fin à une maladie » a-t-il insisté avant de renchérir qu’une telle solution ne provient que de Dieu. Comment peut-on organiser une fête après avoir imploré la grâce divine des mois durant pour lutter contre Ebola et se permettre d’organiser une réjouissance à la fin de cette maladie? S’est-il interrogé. Pour lui, ce n’est qu’une trahison, de l’hypocrisie et le manque de foi islamique. Combien ont accompli ce jour leurs prières de 17 heures, 19 heures et 20 heures? A-t-il renchérit

Il faut rappeler que c’est le 29 décembre dernier que la Guinée officiellement a été déclarée  »Ebola Free » par l’OMS et le lendemain le président de la République, dit-on, a offert un concert gratuit avec la participation des grands noms de la Musique guinéenne. Parmi lesquels, le sénégalais Youssou N’Dour, le guinéen Mory Kanté et une bonne brochette d’artistes du moment. Tout en restant vigilent, comme l’a recommandé le représentant de l’OMS en Guinée, les guinéens devraient également continuer la prière pour éviter la colère de Dieu, a conclu le premier des musulmans de la mosquée de Nongo Taddy. C’est pourquoi dès après le  »salamalec » marquant la fin de la prière, des fidèles ont été invités à la lecture du  »yassin » afin d’épargner à la Guinée une telle maladie.

source accenguinee.com

 

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici