Bah Oury sur BTA FM, l’affaire de grand frère et petit frère, c’est fini, je ne suis plus dans ces considérations subjectives

0

Bah oury Le désormais ancien Vice-Président de l’UFDG qui refuse catégoriquement son exclusion du parti a vivement souhaité l’arbitrage de Dieu dans le conflit qui l’oppose actuellement au chef de file de l’opposition guinéenne, Elhadj Cellou Dalein Diallo, à travers une radio privée basée à l’intérieur du pays.

Monsieur Amadou Oury Bah, vice-président exclu de l’UFDG est largement revenu, dans la matinée du lundi, 22 février 2016, sur sa part de vérité dans la crise qui mine actuellement la principale formation politique de l’opposition guinéenne. C’était sur les antennes de la radio BTA FM de Labé : « les dirigeants de l’UFDG ne voulaient pas me voir de retour au bercail. Ils ne voulaient pas non plus m’accueillir. Selon eux, je ne suis personne. C’est à 2 jours de mon retour, quand ils ont su qu’avec ou sans eux, j’allais être bien accueilli, ils ont décidé finalement de m’accueillir au siège du parti, car j’avais dis qu’après l’aéroport, je me rendrai au siège de l’UFDG. J’ai été chassé et c’est Dieu qui a épargné ma vie. Certains ont même offusqué le parti. Un parti pour lequel je me suis battu pendant 30 ans. Je me suis rabaissé pour que certains puissent être devant. Aujourd’hui ce sont ces mêmes personnes qui me traitent de tous les maux. Et avec ça ils veulent que je joue à la sourie, pour me piétiner pour ensuite m’achever.

Actuellement ils se sont levés contre ma vie » s’est-il lamenté en langue nationale poular.
Se montrant très déterminé à se battre pour être rétabli dans ses droits, Bah Oury rappelle que sa femme est une nièce à Elhadj Cellou Dalein Diallo : « Elhadj Cellou Dalein Diallo est un oncle paternel à ma femme. Mais, l’affaire de grand frère et petit frère, c’est fini. Je ne suis plus dans ces considérations subjectives. Car, ils sont désormais contre mon existence » persiste-t-il.
Le fondateur de l’UFDG a expliqué qu’il ne s’agit pas d’une crise entre lui et son parti mais que tous ses problèmes sont avec la personne d’Elhadj Cellou Dalein Diallo : «certains d’entre eux utilisent le parti pour dire que c’est l’UFDG contre Bah Oury. Est-ce que c’est l’UFDG qui a demandé de tuer, d’aller fumer de la drogue dans le siège avec des machettes et fusils en main ? Est-ce que c’est le parti ou ses dirigeants ? C’est donc ceux là qui doivent être jugés et non le parti. Par ailleurs, ils sont entrains d’utiliser la foule du pari pour commissionner leurs députés pour aller mentir un peu partout. Je ne peux donc pas laisser cela continuer car certains ont donné corps et âmes pour ce parti. Je ne peux pas laisser faire ces personnes qui utilisent des méthodes d’antiquité (depuis 50 ans), qui sont respectés par les gens parce qu’ils sont députés. Députés, députés, députés… alors qu’il n’y a pas plus faux qu’eux. Députés alors qu’ils ne font que mentir et tromper » s’est encore fâché Bah Oury.
S’exprimant, sur ces précédentes rencontres avec certaines personnalités du pays, Bah Oury a donné des explications : « Bah Oury est le leader de l’UFDG, ainsi, il doit rencontrer des personnalités du pays parce que je me bats pour que l’UFDG puisse émerger. Mon ambition, c’est de conduire le parti à la magistrature suprême du pays dans les prochaines années. Je ne vais pas suivre le chemin que certains ont suivi pour nous noyer. C’est d’ailleurs pourquoi d’aucuns ne voulaient pas que je rentre au pays. Mais, je suis revenu et qu’ils sachent que Dieu est avec Bah Oury» a-t-il expliqué
Au finish, Bah Oury refuse son exclusion de l’UFDG et se reconnait toujours comme le premier vice président de cette formation politique car, dit-il, c’est le congrès qui l’a décidé « je ne suis pas exclu du parti. Je reste le premier vice président de l’UFDG qui remplace le président en cas d’empêchement. C’est le congrès qui l’a décidé »

Source Guineematin

 

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici