Bah Oury au siège de l’ugdg: après 4 années et demi d’exil, j’ai beaucoup vu, j’ai beaucoup entendu, j’ai beaucoup appris

0
Cellou Dalein et Bah oury
Cellou Dalein et Bah oury

Le vice-président de l’Union des forces démocratiques de Guinée n’a pas digéré l’accueil glacial, qui lui a été réservé dimanche matin par sa direction nationale. Il l’a fait savoir lors de sa prise de parole devant des militants mobilisés au siège du parti à Commandaya. Bah Oury, qui rentre d’un exil de plus de quatre longues années, a dénoncé l’équipe de Cellou Dalein Diallo, qui selon lui, s’est détourné des véritables valeurs de la principale formation politique de l’opposition.

Connu pour ses virulentes critiques sur la gestion du pays, il a fait exception pour s’occuper cette fois du fonctionnement de l’UFDG. Pour lui, le parti qu’il a fondé et élargi à d’autres compétences, n’a plus de repères et les cadres actuel sont dépassés. Pourtant, soupir t- il : « C’est ici ma maison ! Je suis l’incarnation d’une Unité qui a fait de l’UFDG ce qu’elle est aujourd’hui. »

Ce fut donc le début d’un cours d’histoire, dont il a fait appel pour rafraichir des mémoires. « On était ensemble lorsqu’on a accueilli El hadj Cellou le 18 novembre 2007 pour en faire Président de notre parti et feu Bah Mamadou président d’honneur (…) On était ensemble lorsqu’on s’est mobilisé pour le retour d’El hadj Cellou en Aout 2009. On était ensemble lorsqu’on s’est mobilisé en septembre 2009 contre la dictature de la junte de Dadis Camara. Et on était ensemble lorsqu’il a fallu se battre pour des élections démocratiques contre vents et marrées. On a dénombré plusieurs centaines de victimes dans les rangs des jeunes de l’axe cimenterie – Hamdallaye», rappelle-t-il.

Il n’en fallait pas plus d’arguments pour engager un long procès contre certains responsables du parti. « Après 4 années et demi d’exil, j’ai beaucoup vu, j’ai beaucoup entendu, j’ai beaucoup appris, j’ai beaucoup vu des reniements d’amitiés, j’ai beaucoup vu de traitrise, j’ai beaucoup vu des personnes que j’estimais, me tourner au dos (…) si ça ne concerne que moi, ce n’était pas grave. Le plus important, c’est l’avenir de la démocratie. Ce n’est pas seulement une ambition personnelle », assure t- il.

En réaction aux accusations formulées contre sa personne par nombreux responsables du parti, Bah Oury estime qu’il n’a pas de cours de moral à recevoir de quelqu’un. Il exige que cesse les tentatives de « diabolisation » orientées contre sa personne. « Qui peut me parler d’Unité ? Peut- on parler d’Unité lorsque Mamadou Barry a été exclu de l’UFDG ? Peut- on parler d’Unité lorsque, Peut- on parler d’Unité lorsque… »

Cette logique de Bah Oury, a immédiatement provoquée l’ire de plusieurs jeunes militants, qui ont scandé des cris hostiles à l’endroit de leur vice- président. « J’ai dit et je répète… j’ai dit et je répète : je suis l’incarnation de l’UFDG. J’ai dit et je répète : l’Unité signifie qu’il ait de la loyauté, qu’il ait la solidarité, qu’il ait l’abnégation devant l’intérêt supérieur du parti tout entier », s’est dédit Bah Oury.

Et d’ajouter : « j’ai dit et je répète : l’UFDG sera unie, parce que la mémoire des morts nous impose l’Unité et parce que l’avenir de la Guinée dépend de l’Unité au sein de l’UFDG ». Toutefois, précise t- il, l’Unité signifie avant tout une justice, une clairvoyance des positions justes par rapport à l’intérêt national. « L’Unité ne veut pas dire ce que je veux ou ce que El hadj Cellou veut. Nous devons travailler à ce que cela soit une réalité », recommande t- il.

Pour le vice- président de l’UFDG, les ennemis du parti sont ces auteurs : d’injures, de calomnies et de mensonges. Ces responsables font honte à : « nos rangs », lance t-il. Cette situation, explique Bah Oury, doit interpeller l’ensemble des militants. Et il va plus loin pour demander des actions contre les perturbateurs. « Ceux qui font du n’importe quoi, vont dans le sens de la désunion. Ce sont des ennemis de l’UFDG ! », a-t- il conclut.

Avec lePointPlus.info

 

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici