Les députés guinéens ont adopté ce jeudi 23 février 2017 le nouveau Code Electoral amendé au cours d’une plénière. Les députés membres du Groupe Parlementaire Alliance Républicaine pilotée par le parti Union des Forces Républicaines (UFR) ont boudé la salle pour protester contre l’adoption de ce projet de loi. D’autres partis extra-parlementaires ont parlé de violation du droit des citoyens à la base d’une loi anti-démocratique.

Les députés des groupes parlementaires RPG Arc-en-ciel et Libéraux-Démocrates piloté par l’UFDG ont voté par une écrasante majorité le projet de Code Electoral amendé conformément à l’Accord politique du 12 Octobre 2016. Pour ne pas cautionner une loi anti-démocratique, les députés du groupe Alliance Républicaine (GAR) ont quitté la salle.

Deen Touré, président du GAR a déclaré à propos : « Nous avons donc décidé de ne pas participer à ce vote, parce que émaillé de violations de règlement intérieur de l’Assemblée qui somme toute une loi organique ». Auparavant, il avait dénoncé un projet de code électoral empoisonné par un seul article comportant le point 2 des accords politiques du 12 octobre 2016.

Les députés pros Sidya accusent le Général Bouréima Condé d’avoir cédé aux pressions politiques et défendu les positions des structures politiques contre celle des citoyens.

guineedirect

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here