photo sekou khoureissi condé

Lors de son passage dans une émission d’une radio de la place, Sékou Koureissy Condé, directeur exécutif du cabinet Africain Crisis Group, révèle que Cellou Dalein Diallo, Kassory Fofana et Naby Moussa Kiridi Bangoura étaient informés avant lui, de l’arrestation d’Alpha Condé en 1998.
Selon l’ancien ministre de la sécurité, il a toujours clamé son innocence dans cette affaire. Pendant dix ans, dit M.Condé, il répète la même chose pour faire comprendre aux guinéens qu’il n’est pas l’auteur de l’arrestation d’Alpha Condé. Et qu’il n’a ni de près ni loin été associé au dossier. «Je dis et je le dis depuis dix ans, je n’étais pas au courant de l’arrestation du prof Alpha Condé. Je n’en suis pas acteur, je n’en suis pas tuteur. Je n’étais même pas au courant », dit-il dans l’émission.
Pour ceux d’entre nous qui ne croient pas à ce qu’il dit, il estime qu’aujourd’hui, « Alpha Condé président de la République » est mieux placé pour « clarifier » la lanterne des guinéens par rapport à son arrestation à Piné (Guinée forestière), en 1998.

 

 

<script async src= »//pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js »></script>
<!– www.libreopinionguinee.com –>
<ins class= »adsbygoogle »
style= »display:block »
data-ad-client= »ca-pub-4432190717658779″
data-ad-slot= »9245128047″
data-ad-format= »auto »></ins>
<script>
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});
</script>
La main sur le palpitant, il avoue que Cellou Dalein Diallo, à l’époque ministre du transport et des travaux publics, connaissant bien le dossier pourrait témoigner en sa faveur. Puisque c’est lui-même Dalein qui l’aurait informé de l’arrestation d’Alpha Condé.
«Cellou Dalein Diallo qui est la personnalité la plus importante du pays, après le président de la République en terme de majorité politique, est un témoin clé de cette période de l’histoire de la Guinée parce qu’il était le ministre du transport et des travaux publics. Cellou Dalein est très informé sur cette question parce qu’il a été le premier à m’informer que le prof. Alpha Condé n’était pas à Conakry à 2 heures du matin ».
Plus loin, il révèle qu’à part Cellou, c’est « le ministre d’Etat actuel Ibrahima Kassory Fofana » qui l’a informé de l’absence d’Alpha Condé à Conakry. Ensuite, l’actuel ministre d’Etat secrétaire général et porte-parole à la présidence Naby Youssouf Kiridi Bangoura, à l’époque chef de cabinet du ministère de l’Intérieur a confirmé l’information. Selon Koureissy, c’est un certain M. Soumah, alors directeur de la police d’Etat qui a lâché l’info selon laquelle le leader du RPG, le prof Alpha Condé a été arrêté.
Mais bien que l’information soit donnée par ces différents collègues ministres, l’ancien flic de l’Etat dit avoir des doutes. Il a fallu que les M.M. Fofana et Condé respectivement gouverneur de N’Zérékoré et préfet de Youmou confirment pour que M.Koureissy puisse croire à l’information.
Ce n’est qu’après qu’il est allé «immédiatement rencontrer le Président de la République, le Général Lansana Conté » qui était en réunion dans le bureau du secrétaire général à la présidence Fodé Bangoura. «Et c’est le ministre Kassory Fofana qui a pu généreusement me mettre en contact avec le président Conté qui a donné des instructions et a demandé d’attendre l’arrivée du prof Alpha Condé à Conakry pour le loger dans un appartement. J’avais trouvé un appartement, appartenant à Madame Pouponne Traoré, heureusement tous ces témoins sont vivants aujourd’hui », explique Koureissy.
En dépit, déplore-t-il, des efforts consentis par les ministres cités plus haut n’ont pas été pris en compte.
Avec  kibanyiguinee.info

 

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here