Cellou Dalein

Le leader de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) a voté au bureau numéro 3 situé à Dixinn Centre, à quelques dizaines de mètres de son domicile privé. Cellou Dalein Diallo était accompagné de son épouse, Hadja Halimatou Diallo, de son directeur de campagne, Dr Fodé Oussou Fofana, de Mouctar Diallo, des NFD, parti allié à l’UFDG, et de certains de ses proches. A cette occasion, nous vous livrons in extenso son discours de circonstance.

« Je voudrai saisir cette occasion pour féliciter le peuple. Cette campagne a été une campagne globalement apaisée. Il n’y pas eu beaucoup de violences. Il faut s’en réjouir. J’espère qu’il y en aura pas après les élections. Et que le peuple de Guinée fera preuve de maturité et de civisme de manière à éviter les violences.

Je félicite les Guinéens pour l’accueil chaleureux à l’intérieur du pays comme à Conakry partout où je suis passé.  J’ai senti l’espoir et la confiance et je m’en réjouis.

Maintenant, c’est le moment d’être vigilant, de faire en sorte que les suffrages des Guinéens soient respectés, et sécurisés pour que le meilleur gagne. Je souhaite que les candidats, tous les électeurs fassent preuve de fair-play exemplaire pour que notre pays ne soit pas soumis à une violence qui pourrait déboucher sur une situation que l’on ne pourra pas maîtriser.

Concernant mes partisans, je leur lance un appel : qu’ils fassent l’exemple et preuve de retenue, de discipline et d’un civisme exemplaire.

La communauté internationale notamment les observateurs internationaux d’abord qui sont là, je les félicite pour l’intérêt qu’ils ont porté à cette élection d’avoir accepté de se mobiliser pour cette élection. Je souhaite qu’ils le fassent en toute objectivité, et en  toute honnêteté.

A la communauté internationale, je lance un appel celui d’aider la Guinée à éviter les violences, à préserver la paix. La paix ne sera préservée que s’il y a la justice, s’il y a le respect de l’opinion des autres, s’il y a le respect du code électoral et des autres textes. Il n’y a pas de paix sans justice. Je souhaite …que les membres de cette communauté internationale fassent tout auprès des autres candidats, auprès du gouvernement pour qu’ils s’impliquent de manière à préserver la paix et la transparence des élections ».

Amadou Kendessa Diallo

 

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here