photo manifestant guinée

 
Après deux jours d’affrontement entre opposants et forces de l’ordre, l’opposition guinéenne a décidé mardi de suspendre les manifestations jusqu’à lundi prochain. Une façon, dit-elle, de permettre à la population de souffler.

« Nous avons décidé de suspendre les manifestations pour les reprendre lundi, afin de permettre à nos militants et à la population de souffler », a déclaré à l’AFP par téléphone le chef de file de l’opposition, l’ex-Premier ministre Cellou Dalein Diallo.

Une annonce saluée par le gouvernement qui, peu avant cette décision des opposants, avait publié un communiqué appelant les responsables de l’opposition de revenir autour de la table pour parvenir à un consensus sur les divergences.

Aujourd’hui, une accalmie précaire règne dans certains quartiers de la banlieue de Conakry vivant toujours avec la psychose des deux jours de manifestations.

Les deux jours de manifestations ont fait de nombreux blessés, de nombreuses arrestations et d’un ou de deux morts. L’opposition, de son côté, évoque plus le bilan officiel du gouvernement.

Pour la reprise du dialogue, l’opposition exige l’annulation du nouveau calendrier électoral et l’arrêt des travaux de la Commission électorale. Le pouvoir quant à lui, demande à ce qu’aucune condition préalable ne soit posée par les opposants.

Ibrahima Sory Bah

+224 664 64 48 95

 

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here