Alpha condé, un président atypique à jamais.

Le président Alpha Condé est un homme de parti et non un homme d’Etat , il ne cesse de rabaisser la fonction présidentielle à un niveau inacceptable, le costume de président a toujours été trop grand pour lui.

Alpha Condé a foulé aux pieds les idéaux dont-il incarnait,lorsqu’il était cet opposant historique. Il a détruit la Guinée, divisé les Guinéens. Moi je me situe face à l’histoire et je crains que celle-ci ne retienne de cet homme que sa caricature :un agité devenu, hélas, malgré ses nombreuses qualités, que je lui reconnais, malgré ses vertus de combat et de résistance, plus chansonnier que politique,plus démagogue que réaliste.

Signe du désarroi éprouvé, entre un monde qui se défait et un autre qui se prépare, le discours sur les valeurs est mis à toutes les sauces, de la république à l’entreprise, de la famille à l’individu. Cette incantation abstraite est la marque d’un peuple qui se cherche. On ne perçoit plus le destin du pays, ni celui de l’État ,sauf dans un irrépressible déclin.  Oubliant son histoire, craignant pour son futur, la Guinée est au aujourd’hui, plus que d’autres, un grand malade.  Elle doute, elle se délite, se fragmente, laissant autour d’elle une politique en jachère.

Alpha Condé ne tient plus le pays, et le pays ne tient plus à Lui. Il Lui dit encore une fois de dégager.

 

Par Thierno Ousmane Balde (TOB)

France.

 

 

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here