Alpha Condé à ses opposants: vous pensez que les guinéens boivent par le nez

2

Le Président guinéen Alpha Condé été à la fête internationale des femmes le 08 mars 2016 au palais du peuple de Conakry.

dans un discours mélanger de langues (soussou, malinké, Francais et traduit en pular par Thierno Ousmane Diallo ministre du tourisme), Alpha Condé à asséner ses opposants.

« qui a fabriqué des faux billets ici? qui a empêché ce pays de se développer? depuis qu’ils (les opposants) ont vu que le pays commence à bouger après Ébola ils veulent encore créer la pagaille ils n’aiment pas ce pays il veulent que ce pays reste dans le trou où ils l’avaient enfoncé mais cela ne marchera pas a dit sur un ton ferme le Président Condé.
Quand le président turc est venu ici de l’aéroport jusqu’au palais il a observé nos vielles maisons il m’a dit que ces maisons ne doivent pas être dans notre capitale je lui ai dit que nous voulons construire d’abord les logements sociaux avant de faire tomber ces maisons et les remplacer par des immeubles.
Parlant de la transition Alpha n’a pas manquer de taper sur les autorités de la transition il a dénoncé la gabegie financière la planche à billet il réitère que les autorités de la transition ont vidé les caisses de l’Etat ils ont fabriqué des faux billets les billets de 10.000fg sont des faux billets ils ne sont pas sécurisés, quant je suis venus au pouvoir il n’y avait rien dans les caisses, malgré l’Ebola nous avons fait avancer le pays aujourd’hui les ennemis de la Guinée voient cet élan ils veulent encore faire sortir les enfants dans les rues pour empêcher les investisseurs de venir investir mais il ne pourront pas puisque la Guinée ira de l’avant.
Ils pensent que les guinéens boivent par le nez il se trompent.
Parlant de la baisse du prix du carburant à la pompe  » le FMI. est venu ici me recommander d’augmenter le prix du litre à 10.000fg j’ai refusé depuis 2012 nous subventionons le carburant pour le bonheur du peuple mais cela n’a pas changé sur le prix du transport ni sur le panier de la ménagère.
Nous avons baisser le prix du riz de 300.000fg à 185.000fg sur nos marché je demande aux femmes de rester derrière le gouvernement nous irons de l’avant conclut-il.

Moussa Keïta pour Libreopinionguinee.com
(LOG)

 

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici