Ceux qui avaient encore le doute sur ses intentions doivent se réveiller et comprendre que le moment d’agir,avant qu’il ne soit trop tard,est enfin arrivé.

L’argument de la « continuité » devient le justificatif pour maintenir un homme et son clan au pouvoir au dèla du nombre légal de mandat.
Chacun de nous doit se rappeler que la derive du régime de Lansana Conté avait commencé par le slogan « la confiance dans la continuité » pour se consolider plus tard par le « koudaïsme à vie ».
Maintenant tous les signaux sont clairs pour annoncer la naissance d’une nouvelle dictature dans notre pays.
Allons-nous laisser l’histoire se repeter toujours dans la douleur et au prix de notre avenir ?

Quelqu’un qui ne se gene pas de transformer son pays en Etat-mandiant auprès des institutions et bailleurs de fonds avec un bilan catastrophique au bout,invoque aujourd’hui un nationalisme et une souveraineté au nom desquels les Occidentaux et les ONG doivent nous laisser appliquer notre « démocratie » à notre manière.
Nous ne sommes pas inventeurs de la démocratie pour lui coller des particularités sur ses principes fondamentaux.Donc on n’adopte pas une doctrine et renoncer à ses principes.Ce type de discours correspond à celui de tous les despotes qui rêvent d’une présidence à vie (Robert Mugabé, Sassou N’guesso ,Obiang N ‘guema…).

Après avoir fait dire son projet par ses disciples (Bangaly Kourouma DG de la police, Nantou Cherif député du RPG, Sadou Keita gouverneur de Labé…), Alpha Condé lui-même envoie un message à tous les Guinéens démocrates, conscients et ambitieux.
Alors il nous appartient aussi de lui apporter la réponse qu’il mérite.
Aliou Bah
Directeur de la communication du BL

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here