Le tout nouveau « president d’Afrique » Alpha « désormais » Condé a une fois de plus fait honneur à sa réputation d’être un homme des discours décousus et incoherents dont les principales caractéristiques sont les promesses fallacieuses et le populisme excessif.Il reste surtout fidèle à sa triste déclaration qui est, je le cite : »En guinée plus le mensonge est gros, plus les gens y croient… »(son livre Guinée : Albanie d’Afrique ou néo-colonie américaine ?)

L’homme est resté dans la peau d’un leader de parti politique d’opposition doublé d’un communautariste sans gêne et sans limite.il n’a jamais reussi la mutation qui devait lui permettre de parler et agir comme un président.Il tient toujours un langage de conquête du pouvoir alors qu’il est censé tenir celui d’un gestionnaire du pouvoir.

●je le cite: <<Vous avez fait une démonstration qui dépasse tout entendement.Tous ceux qui racontent des ragots à Conakry ont vu tout à fait le contraire aujourd’hui car vous leur avez donné une réponse sanglante… >>

L’un des grands complexes incurables du président est celui d’avoir un problème de reconnaissance;d’où son envie de toujours tester sa popularité même en transportant les populations,en mettant à contribution l’administration et les moyens de l’État, en fermant les écoles pour faire participer les élèves.Ce type de montage lui donne un confort éphèmere mais pas une assurance.
Ces anciennes pratiques du PDG-RDA qu’il ne se gene même pas de recycler étant donné qu’il a la prétention d’avoir lutté contre ce système.C’est à s’interroger sur les fondements réels des plus 40 ans de combats politiques qui lui valent son statut d’opposant historique.Et qu’il garde encore très malheureusement pour lui et la guinée surtout.Ne dit on pas que l’Afrique a toujours souffert de deux types de dirigeants: les pères fondateurs et les opposants historiques.Alors la guinée en a été doublement victime.Helas
Alpha condé fait de la ruse, de l’irresponsabilité et de la tromperie un ensemble de vertu.Il en exprime la fierté comme si c’était un bon héritage à transmettre à nos enfants.Après avoir dit de ses ministres qu’ils sont des coureurs du jupon avant d’ajouter qu’il ne fait rédiger ses discours par aucun d’entre eux,le revoila à Kankan dans son exercice favoris: la diversion et les promesses insensées.

● je le cite: <<On m’a dit que la Guinée c’est un scandale minier, mais c’est aussi un scandale agricole. C’est pourquoi nous allons tout faire, d’ici 2018, que la Guinée n’importe plus le riz que nous mangeons…>>

Après toutes celles déjà faites et loin d’être réalisées,il fait encore parler de lui.Il est nécessaire de rappeler certaines grandes promesses:
•Un étudiant une tablette
•Un tailleur une machine
•Une croissance économique a deux chiffres après Ebola
•Une usine de montage de vehicule
•Une Autoroute a péage Conakry-Bamako
•L’Autosuffisance alimentaire en 5 ans
•L’Exportation de l’énergie dans la sous-région
•L’Autonomisation financière des femmes
•La Gratuité de la césarienne
•Des routes de 50 ans de durée de vie…
La liste étant quasiment interminable,ses ministres et disciplines en font autant que lui pour bénéficier d’ailleurs de notes encourageantes de la part leur « Professeur »(il les a toujours critiqué et ridiculisé en public mais ils ne sont jamais sanctionnés pour manque d’efficacité).Évidemment la logique veut toujours qu’on choisisse ses collaborateurs en fonction de sa propre façon de fonctionner.Dans ses différents gouvernements,le mensonge et la médiocrité ont un visage humain.

Autant d’argent pour des célébrations stériles(Kindia, Conakry, Kankan) dans un intervalle de temps si court, malgré toutes les difficultés que traverse la population, montre encore une fois le vrai visage d’Alpha Conde et les responsables de son parti qui,de nos jours, se confond avec l’administration.Leur manque de souci et de respect pour les guinéens représente leur dénominateur commun en toutes circonstances.

●je le cite: <<Aujourd’hui nous essayerons de transformer les richesses que Dieu nous a données, à commencer par l’or… nous allons maintenant organiser ce secteur.Je ferais désormais exister l’État face aux perturbateurs >>

En plus de la formulation habituelle de ses propos dans un vocabulaire pauvre et calamiteux,notre président est un homme du passé qui n’a ni le niveau,ni l’expérience en matière de gestion encore moins la volonté pour diriger efficacement un pays.Il le démontre à chaque fois qu’il s’exprime ou qu’il pose un acte. À trois ans de sa retraite politique il s’exprime toujours en terme de « désormais ».
Allons nous le laisser conduire la guinée à la catastrophe?

Aliou bah
Directeur de la communication du BLOC LIBERAL

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here