Face à la presse mercredi, le ministre de la Justice Me Cheick Sako a passé un savon à l’ancien ministre de la sécurité Sékou Koureissy Condé et aussi Lamine Diallo de l’UFDG qui ont porté un jugement sur le dossier Mohamed Diallo, du nom du journaliste de Guinee7 tué par balle au siège de l’UFDG le 5 février dernier. Selon le ministre, 22 personnes ont été inculpées dans ce dossier qui occupe le devant de l’actualité en Guinée. A l’en croire, parmi les 22 personnes, une est inculpée pour assassinat de Mohamed Diallo, deux autres personnes pour coups et blessures volontaires sur la personne du journaliste. Et les 19 autres, ajoute-t-il, pour abstention délictueuse. Non sans envoyer des piques chaudes à Koureissy et Lamine.

Parlant de Lamine Diallo qui a accusé, au micro de nos confrères de MEDIAGUINEE, le procureur de Dixinn Sidy Souleymane Ndiaye de jouer en faveur de Cellou Dalein Diallo, le ministre déclare que « c’est malhonnête, ce n’est pas courageux, c’est regrettable. Puisqu’en attaquant un magistrat, il ne peut pas vous répondre dans les médias ».

« J’espère que les propos de Koureissy ont été déformés, sinon c’est très grave pour un juriste », a-t-il lancé à Koureissy qui avait dit à un journaliste « qu’on ne peut pas arrêter vingt gardes pour une balle tirée ».

Avec  MEDIAGUINEE

 

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here