Le porte-parole de la coalition de l’opposition gambienne Khalifa Sallah a déclaré à APA, que le nouveau président gambien ne peut pas rentrer ce mardi dans son pays, contrairement à l’annonce faite ce jour dans un tweet attribué au président Adama Barrow

Sallah, contacté par APA depuis Dakar; a dit que le président Barrow est attendu demain mercredi dans son pays et au plus tard jeudi,
Son retour à Banjul après avoir passé plus d’une semaine dans la capitale sénégalaise où il a prêté serment suite au refus du président sortant Yaya Jammeh de céder le pouvoir, serait lié à des mesures sécuritaires prises par les troupes de la CEDEAO déployées dans le pays depuis le départ exil de Yahya Jammeh
En prélude au retour de Barrow en terre gambienne, les troupes de la CEDEAO sont positionnées dans l’aéroport de Banjul.
Les forces sous-régionales ont par ailleurs désarmé les soldats gambiens et pris temporairement en charge la sécurité du pays.
Déclaré vainqueur de la présidentielle de décembre dernier, Barrow avait initialement été félicité par Jammeh qui a une semaine plus tard fait machine arrière, sous prétexte que le scrutin était entaché d’irrégularités.
Barrow avait déclaré aux médias locaux à Dakar que son inauguration officielle se ferait lors du 52e anniversaire de l’indépendance de la Gambie célébré chaque année, le 18 février.

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here