3 soldats guinéens tués dans une attaque à Kidal

Trois casques bleus guinéens de la MINUSMA ont été tués jeudi soir dans une attaque à Kidal, dans le nord-est du Mali, annonce le gouvernement guinéen dans un communiqué.

« Les Forces de la MINUSMA basées au camp de Kidal et la position avancée du Bataillon Gangan 2 au Mali, ont été victimes d’attaques terroristes le jeudi 8 juin 2017. Attaques au cours desquelles, des militaires de notre contingent se trouvant à un poste de contrôle à l’extérieur du camp ont enregistré la perte de trois (3) vaillants soldats, trois (3) autres ont été blessés et un (1) porté disparu », annonce le communiqué.

« Le Gouvernement guinéen condamne fermement ces attaques barbares et réaffirme son engagement aux côtés des forces des Nations-unies, pour continuer à soutenir les efforts de la communauté internationale dans le cadre de la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent sous toutes ses formes pour le maintien de la paix et la stabilité dans le monde. » Ajoute le communiqué.

Dans la matinée de ce vendredi, la MUNISMA avait annoncé dans un communiqué qu’une dizaine d’obus de différents calibres ont ciblé le camp de Kidal. Peu après, une position de la Force a été attaquée à l’extérieur du camp. Trois casques bleus ont été tués et trois autres blessés, explique la mission de l’ONU, sans précisé leur nationalité.

0 Partages

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here