Voici une importante déclaration du parti (NFD) nouvelles forces démocratiques

0
4065
Mouctar Diallo au siège de Nfd à Bambeto
Mouctar Diallo au siège de Nfd à Bambeto
Partager

NOUVELLES FORCES DEMOCRATIQUES

NFD Unité – Travail – Justice

« Ensemble pour une Guinée Meilleure »

Agrément N° A/2008/1946/MIS/CAB/DNLPAJ/2008

DECLARATION

Face à l’engouement suscité auprès des braves populations de Ratoma par la candidature de Mouctar Diallo pour briguer cette Mairie, certains individus mal intentionnés sont entrain de distiller dans les quartiers, réseaux sociaux et médias des mensonges, intoxications et fausses rumeurs pour tenter de ternir son image et de déstabiliser notre parti Nouvelles Forces Démocratiques (NFD).

NFD tient à préciser que :

C’est le parti NFD qui a choisi son Président Mouctar Diallo pour briguer la mairie de Ratoma au cours d’un Congrès National. Il a été choisi parce qu’il est mieux indiqué pour nous garantir la victoire dans cette Commune. Bientôt d’autres candidatures seront annoncées pour d’autres communes.

Contrairement aux fausses rumeurs diffusées par nos adversaires paniqués par la popularité grandissante de NFD et de Mouctar Diallo, nous n’avons aucun lien avec le pouvoir d’Alpha Condé. Nous ne pouvons pas nous allier à un pouvoir qui s’est rendu coupable d’atrocités à l’endroit de nos militants et d’autres citoyens et qui n’excelle que dans la division, la violation des droits humains, la violation de nos lois, l’injustice et la mal-gouvernance. Nous au NFD, nous ne faisons pas confiance au Président Alpha Condé, et nous continuerons notre combat au sein de l’opposition pour le triomphe des valeurs démocratiques et républicaines.

NFD a toujours privilégié l’unité et la cohésion de l’opposition, c’est pour cela que nous avions opté pour des alliances lors des élections passées même à notre détriment car pour nous c’est l’intérêt général qui primait sur l’intérêt de notre parti. Ce choix pour l’unité de l’opposition avait mis en veilleuse notre parti conduisant au départ de beaucoup de nos militants et responsables qui préféraient plutôt voir NFD se hisser au premier rang sur la scène politique nationale.

Notre parti aurait pu obtenir plusieurs sièges à l’Assemblée Nationale s’il s’était présenté sous ses propres couleurs aux élections législatives de 2013, car des partis de moindre envergure que NFD avaient obtenu des députés à leurs propres noms. NFD avait souhaité une seule liste nationale et un seul candidat dans chacune des 38 circonscriptions électorales pour toute l’opposition. Pour nous, c’était la seule voie pour remporter la majorité à l’Assemblée Nationale contre la mouvance présidentielle. Mais hélas, l’intérêt des partis a pris le dessus sur l’unité et la victoire de l’opposition.

Après que notre allié traditionnel, l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) ait déclaré : « Chacun pour soi, Dieu pour tous » et dans le souci d’offrir à la population guinéenne plus de choix en redonnant au NFD la place qui est la sienne au sommet de l’échiquier politique, nous avons décidé d’aller aux élections sous nos propres couleurs. Cependant contrairement à nos adversaires qui ont choisi la voie de la violence, de la calomnie et du mensonge comme armes de combat, l’engagement de NFD aux élections prochaines s’inscrit dans une logique de compétition paisible, démocratique et saine.

Nous rappelons à tous, que c’est nous qui avons toujours soutenu l’UFDG contre vents et marrées et à nos risques et périls, et non le contraire. Ce soutien a commencé en 2010 lorsque Mouctar Diallo était au Gouvernement au nom de NFD. Son soutien actif et affiché à l’UFDG et à son Président lui avait d’ailleurs valu l’adversité du Premier Ministre et de celle du Président de la Transition qui avait publiquement demandé sa démission du Gouvernement. Certains oublient vite !

NFD et son président ne doivent leur popularité et ascension politique qu’à leurs courage, conviction et vision dans le combat pour la démocratie, la justice et le développement de la Guinée. Contrairement à d’autres, le Président Mouctar Diallo est engagé dans ce combat depuis 1989, et ce avant même l’avènement du multipartisme en Guinée. Il s’était bravement illustré lors des mouvements populaires de Janvier et février 2007. Il est toujours resté constant dans les luttes pour les valeurs et contre l’injustice, la dictature et la mal gouvernance. Certains oublient vite !

Pour rappel, à l’arrivée de la junte au pouvoir en 2008 et tout au long de la transition, NFD était le chef de file dans les combats contre le maintien des militaires au pouvoir et pour la restauration de l’ordre constitutionnel. Cette position exceptionnelle, courageuse, visionnaire et républicaine lui avait donné une grande popularité et une renommée nationale et internationale qui lui permettaient de se présenter valablement à toutes les élections. Cependant, dans le souci de privilégier la cohésion et l’unité, nous avions fait le choix de nouer des alliances, cassant ainsi notre élan et reléguant notre parti à l’arrière-plan.

NFD attire l’attention de l’opinion nationale et internationale sur les menaces dont font l’objet le président Mouctar Diallo et certains de nos partisans depuis l’annonce de notre participation aux prochaines élections. Cette annonce qui a été positivement accueillie par la population enregistre chaque jour de nouveaux soutiens importants.

10.NFD continuera à œuvrer pour l’unité de l’opposition en vue de garantir une alternance démocratique qui favorisera un changement qualitatif pour le bien être des guinéens.

Vive la Guinée unie, juste, démocratique et prospère.

Conakry, le 10 Novembre 2016.

La Cellule de Communication

Siège : Bambéto / Commune de Ratoma. Tel.: (00224) 664211075 / 622058159

Site web: www.nfdguinee.org

Comments

commenter ici

Laisser un commentaire