Urgent : le prix du litre de carburant se négocie entre 11.000 et 12.000 GNF ce lundi à Conakry

le prix du transport revu à la baisse en Guinée
une station à Hamdallaye dans la banlieue de Conakry
crise de carburant à Conakry
Ce lundi 02 février dans une station à Hamdallaye

La baisse du prix des produits pétroliers en Guinée a provoqué une grande crise ce lundi dans la capitale guinéenne et ses environs. La presque totalité des stations service sont fermées, celles qui sont restées ouvertes sont bondées de monde avec une longue file de véhicules à la recherche du carburant, a constaté sur place libreopinionguinee.com.

 

Au marché noir, le litre du carburant se vend entre 11 mille et 12 mille francs guinéens(GNF). Cette situation a perturbé le secteur du transport à Conakry ce lundi 02 mars. Les différents arrêts des taxis et bus sont bondés de citoyens qui cherchent soit à rejoindre leurs lieux de travail ou le domicile.

 

« J’ai fait trois heures à la plaque avant d’avoir un taxi. Les stations sont fermées et les conducteurs des taxis n’arrivent pas à avoir du carburant. Les détaillants qui sont dans les quartiers profitent de cette situation pour revendre le litre entre 11 mille et  12 milles francs guinéens notamment le gazole. Cette baisse du prix des produits pétroliers ne profitent qu’au gouvernement. Les autorités doivent avoir pitié des guinéens en diminuant jusqu’à 7000 francs au moins pour qu’il y ait répercussion sur le transport et le panier de la ménagère », nous confie Ibrahima Soumah rencontré dans la commune de Kaloum.

Interrogées sur le sujet, certaines autorités ont fait savoir qu’il y a suffisamment de carburant.

 

Mohamed Barry pour libreopinionguinee.com

 

(+224) 666 190 382/ 657 989 676

 

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here