Urgent : Le journaliste Mamadou Saidou Diallo de la RTG victime d’un « complot » de sa hiérarchie

0
39118
Partager

Conakry- nouveau rebondissement dans l’affaire Mamadou Saïdou Diallo  » Man ». Le directeur général de la RTG, Yamoussa Sidibé, aurait reconnu d’être à l’origine des ennuis du jeune présentateur du journal télévisé, son ancien étudiant, Mamadou Saïdou Diallo alias  » Man ».

Yamoussa Sidibé, que nous n’avons pas pu joindre, reprocherait à Saïdou Diallo sa  » supposée » proximité avec les leaders de l’opposition. Il accuserait le jeune présentateur du 20 h 30 d’avoir couvert avec neutralité et objectivité la marche pacifique de l’opposition du 16 août dernier.

 » On m’en veut parce que j’ai dit, dans l’intro, que les opposants ont massivement répondu à l’appel de leurs leaders. Voilà le crime que j’ai commis », dénonce celui que Yamoussa Sidibé entend réduire au silence. A Jamais.

Par ailleurs, le DG de la RTG Koloma sommerait notre jeune collègue de démentir son post sur Facebook dans lequel il dénonce l’acharnement dont il ferait l’objet de la part de sa hiérarachie. Faute de quoi, ajoute notre source, Yamoussa Sidibé, menacerait de retirer Saïdou Diallo  » Man » de la présentation du journal télévisé. ET, comble du cynisme, l’auteur de  » Les Balafres du pouvoir » envisagerait d’aller plus loin en le faisant radier des effectifs de la fonction publique.

Voici le post de Mamadou Saidou sur Facebook et la vidéo du journal télévisé.

« INFO RTG KOLOMA Depuis mardi 16 août 2016 les patrons de la démagogie de la censure qui analyse les faits et gestes des présentateurs du journal de la République sont sur mon dos mon seul crime avoir dit (Des discours sur fond de griefs contre le pouvoir) depuis cette date à maintenant on me met les bâtons dans les roues alors qui tire les ficelles pourquoi je vous laisse suivre cette vidéo pour comprendre le danger qui menace la liberté d’expression à la rtg et je vous invite à partager au maximum cette vidéo »

10846
Mamadou Saidou Diallo.

Lire la vidéo ci-dessus

Macka Balde

Comments

commenter ici

Laisser un commentaire