Une altercation entre des policiers et un chauffeur a tourné au vinaigre ce samedi matin à Matoto

0
120
Partager

Une altercation entre des policiers et un chauffeur a tourné au vinaigre ce samedi matin à Matoto. C’est la deuxième fois en moins de 72 heures que ce marché, l’un des plus grands de la capitale, fait objet de troubles.

Selon des témoins rencontrés sur les lieux, ces troubles sont partis de la maltraitance d’un chauffeur par des policiers. Irrésistibles à ce traitement infligé au chauffeur dont le bras serait fracturé, des citoyens sont venus à son secours et la police aurait tiré en blessant un.

La plupart des boutiques et magasins (9h GMT) sont fermés. Il y a une débandade totale. On voit des tables renversés pêle-mêle, des agents de la police d’intervention armés de gaz lacrymogènes; des femmes qui se cherchent à se frayer un chemin, Toutes les voitures venant de Sangoyah sont obligées de faire demi-tour pour emprunter la corniche, faute de passage.

Au carrefour Kendeka, un camion de la police et des pick-up sont stationnés. Ils font l’objet de jets de pierres de la part des jeunes ayant l’air surexcités. Même si un peu avant notre arrivée, il y a des tirs de gaz lacrymogènes, nous a rapportés un témoin. Cependant, en ce moment, il n’y en a pas.

Mais, force est de constater que même les étalagistes en bordure de route habituellement présents restent pour le moment invisibles.

Avec Lejourguinee.com

 

Comments

commenter ici

Laisser un commentaire