Une 5ème visite officielle à Abidjan du Roi du Maroc, nouveau témoignage de l’excellence des relations maroco-ivoiriennes

0
722
Alhassane Ouatara et le Roi Mohamed VI du Maroc
Alhassane Ouatara et le Roi Mohamed VI du Maroc
Partager

Arrivé pour une visite officielle de Travail et d’Amitié, le 26 novembre 2017, à l’aéroport international « Félix Houphouët-Boigny » d’Abidjan, le Roi Mohammed VI a été accueilli chaleureusement par le Président ivoirien, Alassane Dramane Ouattara, qui était accompagné de la Première Dame de Côte d’Ivoire, Madame Dominique Claudine, ainsi que par le peuple ivoirien et par les membres de la communauté marocaine installés dans ce pays.
Après une brève pause au salon d’honneur de l’aéroport, le cortège des deux Chefs d’Etat s’est dirigé vers le lieu de résidence du Souverain marocain à Abidjan.
A noter qu’une importante délégation marocaine, composée de ministres et d’hommes d’affaires, accompagne le Roi Mohammed VI à Abidjan pour sa 5ème visite, -la dernière remonte au 24 février 2017-, que le Roi effectue dans ce pays depuis l’arrivée au pouvoir du Président Alassane Ouattara en 2011.
Le lundi 27 novembre 2017, le Souverain marocain et le Président ivoirien ont eu un entretien en tête-à-tête au Palais Présidentiel à Abidjan. avant d’aller inauguré officiellement le Point de Débarquement Aménagé de pêche « Mohammed VI » à Locodjro (commune Attécoubé, Abidjan Nord). Quant à celui construit à Grand-Lahou (150 kilomètres à l’ouest d’Abidjan) et financé par le Roi Mohammed VI, il portera le nom du Président ivoirien « Alassane Ouattara ».
D’un coût de plus de 3,3 milliards de francs CFA, les deux points de débarquement ont été aménagés respectivement dans le quartier de Locodjoro et dans la ville de Grand-Lahou. Cette infrastructure moderne, bâtie sur une superficie de 1,4 ha et d’un coût de 2,6 milliards FCFA, a été co-financée par l’Etat ivoirien à plus de 897, 18 millions FCFA et par la Fondation Mohammed VI du Roi du Maroc à hauteur de 1, 75 milliards FCFA. Sa réalisation pourra ainsi permettre à la Côte d’Ivoire d’accroître à 317 000 tonnes sa production annuelle en pêche et aquaculture d’ici à 2020.
Environ 5000 personnes bénéficieront des avantages fournis par le débarcadère, dont 2400 marins pêcheurs et 1600 mareyeuses, pour une production annuelle de 20.000 tonnes de poisson supplémentaires pour le marché abidjanais.
De plus, les deux points de débarquement comprennent une halle de poissons, un espace fumage, un espace froid, un espace de stockage, un atelier de maintenance, des espaces communs (bureaux, infirmerie, garderie d’enfants, restauration, etc.).
Par la suite, les deux Chefs d’Etat ont également inauguré le Complexe de formation professionnelle multisectoriel « Mohammed VI », à Yopougon, commune située à l’Est d’Abidjan.
A rappeler que l’autoroute d’Anyama à la périphérie d’Abidjan porte le nom du Roi du Maroc.
Exemplaire, la coopération Maroc-Côte d’Ivoire ne cesse de se renforcer et de s’étendre à tous les registres, à la faveur de l’élan qu’impriment le Roi Mohammed VI et le Président Alassane Dramane Ouattara à ce partenariat d’exception, dont la constance ne s’est jamais démentie au fil de l’histoire.
Cette nouvelle visite de travail et d’amitié entamée, le 26 novembre 2017, par le Roi du Maroc en terre ivoirienne confirme l’engagement africain du Souverain et constitue une nouvelle preuve de la solidité et de la profondeur des relations maroco-ivoiriennes qui font de l’axe Rabat-Abidjan un modèle réussi de coopération et de partenariat Sud-Sud tourné vers l’avenir.
Foncièrement, cette solidarité agissante, qui a de tout temps façonné le traitement conjoint des dossiers épineux, se veut un véritable legs historique et une tradition hautement ancrée dans les liens séculaires unissant les deux pays depuis les temps de Feu Sa Majesté le Roi Hassan II et de Feu le Président, Félix Houphouët-Boigny.
La visite du Roi du Maroc en Côte d’Ivoire, pays membre de la CEDEAO, conforte la détermination du Maroc à intégrer l’institution.
Enfin, le Roi Mohammed VI prendra part, les 29 et 30 novembre 2017, au 5ème Sommet Union Africaine-Union Européenne, à Abidjan, sous le thème « Investir dans la jeunesse pour un avenir durable ».
Une précision d’importance du fait que les ennemis du Maroc, dirigeants algériens et polisariens en tête, ont prétendu qu’il y aura uniquement une délégation ministérielle et que le Roi du Maroc n’assistera pas au Sommet. Ces mêmes ennemis en sont réduits à considérer que chaque présence du polisario à une réunion africaine est une victoire. Les temps ont bien changé !
« La participation du polisario à ce Sommet ne change en rien notre position sur le Sahara », a précisé Federica Mogherini, Vice-Présidente de la Commission Européenne. Voilà qui est bien dit ! Aux ennemis de l’intégrité territoriale du Maroc de s’occuper de leurs affaires internes bien délétères.
Farid Mnebhi.

Comments

commenter ici

Laisser un commentaire