Un tunisien nommé consul de Guinée à Tunis: La communauté guinéenne en colère contre les autorités de Conakry

0
11934
Alpha Conde Guinee
Partager

La communauté guinéenne vivant en Tunisie est actuellement très en colère contre Alpha Condé et son gouvernement. Elle se dit abandonnée et lie son malheur à la nomination d’un homme d’affaire tunisien comme consul guinéen en Tunisie qui n’a aucun égard pour les guinéens.

Homme d’affaire, Sam Zormathi aurait été nommé par la complicité de l’ancien ministre d’Etat des affaires étrangères Lounceny Fall et l’actuel ministre d’Etat à la Présidence chargé des questions d’investissements et du partenariat public-privé Kassory Fofana. Il a été nommé par l’un et présenté par l’autre à la communauté guinéenne.
« C’est Lounceny Fall qui l’a mis là, on ne sait pour quelle fin, parce que (peut être) le type dispose de l’argent. Kassory Fofana est venu ici pour le présenter. Alors qu’il n’est pas habilité à le faire. Mais comme lui aussi est un homme d’affaire, peut-être c’est dans ce cadre », nous révèle sous le sceau de l’anonymat un ressortissant guinéen lors de notre récent séjour dans le pays de Carthage. Selon lui, l’actuel ambassadeur de la Guinée en Algérie et en Tunisie, basé à Alger, Ousmane Diao Baldé était, lui, réticent au début. Mais il a fini par être dans les bottes de l’homme d’affaire, déplore notre interlocuteur, qui dédouane tout de même l’actuelle chef de la diplomatie guinéenne Makalé Camara.
Depuis sa nomination, dénonce-t-il, il n’a pas rencontré la communauté guinéenne. Il n’a aucun respect pour les guinéens. Aucun guinéen n’a accès à son bâtiment privé transformé en consulat. Et tout son personnel est tunisien. Il n’y a aucun guinéen. C’est vraiment une insulte contre notre communauté.
Elle l’a fait savoir au premier imam de la Guinée, El Mamadou Saliou Camara, à qui, elle a demandé de transmettre sa commission au président de la République Alpha Condé. Afin qu’il agisse immédiatement pour rectifier le tire.
Surtout, indique-t-il, la communauté guinéenne n’a pas besoin d’un consul à partir du moment où il y a déjà un détaché d’ambassade qui joue pleinement son rôle. Il dira qu’il ne coûte rien à l’Etat de nommer un chargé d’affaire en pied. Autrement dit, une personne qui a un niveau de contact plus élevé pour gérer les affaires courantes auprès du pays hôte.
En tout cas, selon lui, on ne peut être diplomate chez soi. On est plutôt accrédité ailleurs. On ne peut pas jouir de privilège et humilité diplomatique d’un pays hôte alors qu’on vit chez toi. D’autant plus qu’il peut se servir de beaucoup de choses pour faire des affaires illicites au nom de la Guinée.
samory Keita pour kibayiguinee

Comments

commenter ici

Laisser un commentaire