Un fils de Siguiri dénonce et accuse certains responsables de sa ville natale (OPINION)

0
228
Partager

Après plusieurs mois de calme, la politique politicienne ouvre la porte de la violence

Après plusieurs échecs d’installation d’un nouveau président de la délégation spéciale de Siguiri Sekou Magassouba.

Le vendredi 20 Mai 2016 dernier,le nouveau préfet de Siguiri Ibrahima Kalil Keita qui a été accueillie en héros après sa nomination comme premier responsable de la ville de Siguiri, constitue aujourd’hui la cause du désenchantement des citoyens de Siguiri dès lors qu’en connivence avec l’honorable Sekou Savané et leur clan d’affairistes tiennent sans cesse à imposer aux populations de Siguiri leur protégé Sekou Magassouba.
Après maintes tentatives vaines,l’honorable Sekou Savane et ses acolytes voulant orienter les milliards obtenus des redevances minières vers leurs poches ont profité de la visite du chef de l’État à Malabo à l’occasion de l’investiture du président Obiang Guéma Bassogo ont tenté d’installer leur protégé le vendredi 20 mai dernier en laissant croire qu’ils agissent sous la volonté du président Alpha Condé.
Ayant compris la démagogie de ces personnes citées plus haut,les jeunes du collectif ont opposé une résistance farouche en exprimant leur ras-le-bol.
Agacé et désavoué,le préfet Ibrahima Kalil Keita fustigeant les services de sécurité pour avoir laissé les jeunes du collectif empêché selon lui leurs activités et martèle que ce lundi 23 mai 2016,leur protégé Sekou Magassouba sera installé par tous les moyens possibles.

Ce Dimanche matin les jeunes du collectif se sont mobilisés pour aller écouter les mots du sotikemo Colonel Fodé Magassouba concernant le différend.
Le Sotikemo à son tour leur a assuré que que l’actuel maire Aboubacar Sidiki Traoré restera à la tête de la commune de Siguiri après échange avec le chef de l’État jusqu’à la prochaine échéance électorale communale.
Alors,les jeunes du collectif informés et mieux orientés par le Sorti Kemo se disent rassurés et prêts à sévir et refuser le dicta du comité directeur demain lundi 23 mai 2016.
L’Avis de Mohamed Diawara :
*Les problèmes de Siguiru :
1-La belle cité de Siguiri est en manque de leader ;
2-Manque de volonté des cadres de Siguiri pour l’émergence de la ville puisqu’avec toutes ses potentialités Siguiri reste dans l’ornière ;
3-Avec deux députés à l’hémicycle censés proposer et défendre les intérêts du terroir luttent pour leurs propres intérêts ;
4-La division de la jeunesse au-delà de leurs bonnes formations académiques et l’acharnement des doyens à se remplir simplement les poches tuent les espoirs des générations…..
*Les Solutions possibles
1-La population de Siguiri doit prôner la paix et se donner les mains pour le décollage de notre cité ;
2-Les gestionnaires de la commune doivent communiquer et faire la lumière sur les redevances minières ;
3-Les cadres de Siguiri doivent lutter pour l’intérêt général et non celui particulier;
4-Le ministère de la décentralisation doit s’intéresser de la d’invalidation des projets de l’an 58 des festivités de notre indépendance qui sont en arrêti et non prendre position dans les querelles entre les fils de Siguiri…..

Je suis Siguirika,je ne soutien aucun camp

Mohamed Diawra fils de Siguiri

 

Comments

commenter ici

Laisser un commentaire