Un avocat accuse le pouvoir de vouloir assassiner le chef de file de l’opposition

0
121
Partager

Conakry, L’un des avocats de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), Me Alseny Aissata Diallo a, dans une sortie médiatique, jeudi, à Conakry fait quelques révélations sur l’Etat guinéen.
D’après Me Aissata Diallo, le gouvernement a mis tout en place pour anéantir l’opposition, en l’occurrence « le chef de file de l’opposition Cellou Dalein Diallo ».
Très amer, il ajoutera que 70 militants du parti tués lors des manifestations politiques, sont inhumés au cimetière de Bambéto. Mais que depuis, « aucune information n’a été requière par le procureur pour faire la lumière sur ses dossiers ». Pour lui, c’est parce que ceux-ci sont des partisans de l’UFDG et que le pouvoir veut anéantir le leader du parti.
Les guinéens ne doivent pas accepter de « revivre une nouvelle fois le passé », estime-t-il. Il pense qu’à chaque fois qu’il s’agit de l’UFDG, « le pouvoir mette tout un arsenal en place, pour arrêter, maltraiter les partisans du parti et détruire leur bien… ».
Plus loin il dira que, les plaintes déposées suite aux assassinats « des 70 militants de l’UFDG, n’ont pas eu de suite ». Pour lui, « c’est révoltant », et pense que tout cela c’est pour chercher à atteindre Cellou Dalein Diallo. « Aujourd’hui, 20 de ses hommes croupissent en prison et la justice refuse de les accorder la liberté provisoire », dénoncé Me Aissata Diallo.

Comments

commenter ici

Laisser un commentaire