Un activiste de la diaspora guinéenne, dénonce le régime d’Alpha Condé (interview)

0
589
Partager

Bruxelles : « Alpha condé a montré une nouvelle fois sa mauvaise foi et son incapacité à gouverner et à répondre positivement aux besoins et aux attentes des guinéens ».

Ces propos sont de Babalawo Balde, un jeune activiste engagé en vue d’une nouvelle alternative politique en 2020. Nous l’avons rencontré dans la capitale européenne, Bruxelles à l’occasion d’une tournée de routine en vue de rencontrer les jeunes guinéens de la diaspora.

Libreopinionguinee: Bonjour Monsieur Baldé

Babalawo Balde : Bonjour M. Macka Balde et bonjour à tous les lecteurs de Libre opinion guinée

Libreopinionguinee : Présentez-vous à nos lecteurs ?

Balde : Je suis Abourairata Baldé, connu sous le sobriquet Babalawo. Je suis donc tout d’abord un citoyen guinéen épris de liberté, de démocratie et de bonne gouvernance. Et c’est justement tout ce que je souhaite aujourd’hui pour ma guinée qui se trouve vous conviendrez avec moi dans une situation dramatique du point de vue de la liberté de la presse avec ces différentes sanctions infligées récemment à l’encontre de la presse privée qui constitue pourtant on le croyait jusqu’aujourd’hui un acquis. Nous pouvons donc considérer cela comme un retour de 10 voir 15 ans en arrière. Et c’est pourquoi nous devons tous nous lever pour combattre ce bâillonnement répété de la liberté d’expression dans notre pays.

Libreopinionguinee: Je trouve que vous avez déjà planté le décor, parler nous un peu de l’actualité socio-politique dans notre pays. Surtout du regard de ce jeune guinéen de la diaspora…

Balde : Vous savez pour quelqu’un qui vit à l’étranger que ce soit ici en Europe ou ailleurs dans d’autres pays, lorsqu’on voit ce qui se passe dans notre pays, on ne peut qu’être déçu. Déçu de quoi ? Du fait que pendant que la mal gouvernance bat son plein chez nous, pendant que la corruption atteint son sommet, pendant que l’on continu encore à tuer, je dirais même de massacrer nos jeunes, les autres pays avancent , se développent et adoptent des bonnes politiques de gouvernance et de développement socio-économique ; c’est le cas aujourd’hui du Sénégal tout près, de la Côte d’Ivoire après une sortie de guerre civile et même des petits pays en reconstruction comme le Liberia ou la Sierra-Léone après l’épisode de l’épidémie Ebola.

Libreopinionguinee: Que pensez-vous de cette grève des Enseignants ?

Balde : Nous savons tous que l’article 10 de notre constitution donne droit à la liberté de manifester, d’exprimer une opinion contraire à celle de la mouvance présidentielle et de nos gouvernants. C’est donc un droit constitutionnel. C’est pourquoi je pense que les enseignants sont tout à fait dans leur plein droit de faire la grève pour améliorer leurs conditions de vie et de travail. L’enseignement est quand même un maillon important dans la société. N’oublions pas que c’est par ce biais qu’on construit une nation, qu’on prépare des futurs dirigeants, et des bons citoyens en leur inculquant des valeurs d’identité nationale, de culture et d’adhésion à des valeurs citoyennes. J’invite par ce canal donc la population à soutenir leurs actions sociales. Les Enseignants sont mal payés. Comparez le salaire d’un enseignant guinéen à son homologue ivoirien ou sénégalais, vous serez sidéré.

Libreopinionguinee : Avez-vous suivi l’intervention du député Aly Nabé sur la question de la restauration de l’autorité de l’Etat ?

Balde : Oui en effet, je ne sais quoi dire franchement. Lorsqu’un élu de la République se permet de s’exprimer de manière aussi autoritaire, et cynique. Cela ne peut susciter qu’une indignation profonde chez tous les guinéens conscients que l’avenir du peuple ne se dessine pas sur la dictature et l’autoritarisme totale.

Comment est-ce qu’un député peut se permettre de dire qu’il faut massacrer pour instaurer l’autorité de l’Etat ? Massacrer qui ? Les enseignants ou la population ? Sieur Nabé pense qu’il est permis de cracher tout ce qui lui vient dans la bouche tout simplement parce qu’il relève du RPG. Mais non ! qu’il se détrompe. Je voudrais juste lui rappeler qu’il n’y a pas d’Etat sans peuple

Libreopinionguinee : Pensez-vous que le président Alpha condé fera un troisième mandat ?

Balde : Même dans un rêve il ne va pas arriver à ses fins. Ce qui s’est passé en 2010 ne passera plus en 2020. Alpha condé a montré une nouvelle fois sa mauvaise foi et son incapacité à gouverner et à répondre positivement aux besoins et aux attentes des guinéens. En 2020, ce sera tout sauf Alpha Condé.

Libreopinionguinee: Merci Monsieur Baldé de répondre à notre invitation.

Balde : C’est moi qui vous remercie

Entretien réalisé par : Macka Baldé

Contact Libreopinionguinee@gmail.com

Tel: 0033601064916

Comments

commenter ici

Laisser un commentaire