Tribunal militaire de Conakry : Le Procureur plaide 5 ans de prison et une amende de 800.000 GNF

Le procès des quatre militaires poursuivies pour des infractions de révolte, de vol d’armes et détention illégale d’armes de guerre a connu sa troisième journée d’audience ce lundi 6 mars au tribunal militaire permanent de Conakry.

Cette troisième journée a été marquée par les plaidoiries des parties et le réquisitoire du ministère public. Ce dernier représenté par lieutenant Saa Norbert Leno a requis cinq ans d’emprisonnement et le paiement d’une amende de Huit cent mille francs guinéens.

Du côté des avocats de la défense, ils estiment que l’article 72 du code de justice militaire a été violé dans ce procès. Et en donneurs de leçons les avocats ont rappelé au parquet qu’en matière pénale la responsabilité est personnelle. Ils ont plaidé suivant l’article 544 du code de procédure pénal la relaxe pure et simple de leurs clients.

Le 14 mars prochain, les accusés seront situés sur leur sort à la suite de la délibération du tribunal, a indiqué le président

A rappeler que ces militaires ont été interpellés au lendemain des tirs de sommation qu’ils avaient effectués le 19 janvier dernier au camp Alpha Yaya Diallo pour réclamer une amélioration de leurs conditions de vie.

Barry Bimbirico

0 Partages

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here