TPI de Dixinn : un garde du corps de Bah Oury écope de six mois de prison ferme

0
3370
Bah Oury UFDG
Bah Oury UFDG EN MEETING
Partager

Reconnu coupable de vol de téléphone, le garde du corps de Bah Oury, Ibrahima Djouldé alias ‘’Djoudjou’’ a été condamné ce mardi à six mois de prison ferme par le Tribunal de Première Instance de Kaloum. Le tribunal a également condamné « Djoudjou » au paiement de 2 millions de francs guinéens au titre des dommages et intérêts.

Jeudi dernier, le substitut du Procureur Alseny Bah a requis deux ans de prison ferme contre Djoudjou alors que les avocats de la partie civile — les avocats de l’UFDG — avaient demandé le paiement de 20 millions de francs guinéens pour tous les dommages subis.

La victime du vol, quant à elle, est mécontente de la « requalification des faits » par le Procureur de la République. Mamadou Boye Diallo, le militant de l’UFDG dit avoir porté plainte pour ‘’tentative d’assassinat et vol de téléphone’’.

«Ils ont transformé ma plainte. J’ai porté plainte contre Mamadou Djouldé Diallo pour ‘’tentative d’assassinat et vol de téléphone’’. A mon fort étonnement, j’ai constaté que l’infraction de tentative d’assassinat a été écartée et le Procureur n’a maintenu que l’infraction de ‘’vol de téléphone’’ », s’est plaint Mamadou Boye Diallo. Même avec la condamnation de Djoudjou, il compte déposer une plainte pour ‘’tentative d’assassinat.
Pour les avocats de Bah Oury, le droit n’a pas été dit dans cette affaire. Puisque, selon eux, c’est Mamadou Boye Diallo qui appelait à la violence et qui a dû laisser tomber son téléphone quand il a vu les gens venir vers lui. Ce téléphone a été récupéré et remis au tribunal.

guineenews

Comments

commenter ici

Laisser un commentaire