Tentative de décrispation politique en Guinée : Un jeu de dupes ?

0
1933
image Alpha Conde, Cellou Dalein, Sidya Toure et Baidy Aribot à sekhoutoureya
image Alpha Conde, Cellou Dalein, Sidya Toure et Baidy Aribot à sekhoutoureya
Partager

L’opposition républicaine n’a toujours pas répondu à la main tendue du chef de l’Etat qui, avant d’entamer ses vacances, avait le 31 juillet dernier, appelé ‘’au dialogue et à la concertation pour résoudre tous les problèmes qui se posent à la nation’’. Elle y voit plutôt une farce de mauvais goût, et entend reprendre ses manifestations de rue, après avoir observé une pose pour des raisons liées au départ des pèlerins pour les lieux saints de l’islam.

Le 31 juillet dernier, la veille de son départ de Conakry pour des vacances qu’il a choisi de passer en Italie, le chef de l’Etat a réitéré son engagement à faire appliquer à la lettre le contenu de l’accord du 12 octobre 2016.

Le président de la République qui présidait une réunion de travail avec ses collaborateurs, avait saisi cette occasion pour ‘’exhorter toutes les institutions concernées par l’accord du 12 octobre 2016, à faire preuve de diligence dans le respect des engagements.’’

Dans la foulée, Alpha Condé a invité la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) à organiser dans les meilleurs délais les élections locales.

Alpha Condé a ensuite décidé de prendre des vacances, en fin juillet, au moment où l’opposition dévoilait son chronogramme relatif à une série de manifestations de rue. Un chronogramme qu’elle a dû modifier, après la marche pacifique du 2 août dernier. En effet, afin de faciliter le départ des convois de pèlerins musulmans pour la Mecque, les opposants ont renoncé aux manifestations initialement prévues les 9 et 16 août.

Quant à la main tendue du président, elle n’a pas été saisie par l’opposition républicaine. Ce qui explique l’organisation le 2 août dernier d’une marche dans la capitale, pour revendiquer l’application de l’accord du 12 octobre 2016.

Cellou Dalein Diallo, chef de file de l’opposition républicaine et ses pairs verraient plutôt dans ce geste d’Alpha Condé, une farce de mauvais goût. Vu que le chef de l’Etat ne réagit que quand les opposants font planer la menace de battre le pavé. En clair, pour l’opposition, Alpha ne connait que le langage de la rue.

Elle ne compte donc pas reculer, même si la reprise des travaux du comité de suivi de l’accord et la nomination d’un président intérimaire à la tête de la Ceni semblent être des signaux encourageants vers la décrispation, aux yeux de certains acteurs politiques.

Un avis que ne semble pas partager le principal opposant Cellou Dalein Diallo qui samedi dernier, lors d’une assemblée générale qui s’est déroulée au siège de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), dans la banlieue de Conakry, a promis de poursuivre les actes de désobéissance civile.

Cellou qui s’adressait à ses militants à cette occasion, a dit avoir instruit la commission d’organisation des manifestations, de se mettre de nouveau au travail, afin de tout mettre au point pour la réussite de la prochaine marche pacifique.

Pour le moment, le chef de file de l’opposition s’est gardé de dévoiler la date de cette manifestation publique.

Il s’est toutefois lancé le défi de réunir plus de monde que lors de la marche du 2 août. Une marche qui selon l’opposition avait réuni près de 1 million de manifestants.

Cellou veut surfer sur la vague d’indignations

« Si vous saviez comment nos compatriotes sont frustrés, à quel point ils souffrent de maladie, de malnutrition, de chômage chronique, d’insécurité, d’insalubrité, vous ne pouvez pas désespérer de voir deux fois plus de monde que le 2 août », a clamé Dalein lors de cette réunion de son parti.

Le président de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) invite donc ses militants à rester mobilisés pour les prochaines manifestations de rue qui selon lui, seraient imminents. Cellou n’a pas manqué non plus d’appeler ses militants à entamer les préparatifs des prochaines élections locales.

« On a annoncé la publication prochaine du chronogramme des élections. Si cela est vrai, il faut aussi qu’on prépare les élections. Il ne faut pas qu’on se batte quatre ans pour obtenir des élections que le pouvoir ne voulait organiser et les perdre. Il faudrait commencer la campagne porte-à-porte. Aller vers les gens, car ils sont déçus et frustrés par cette gestion. Même ceux qui par naïveté ou par concurrence avaient accompagné Alpha Condé », a recommandé Cellou à ses militants.

Dans l’esprit du chef de l’opposition guinéenne, cette campagne de porte-à-porte qui doit viser les quartiers, les districts et les communes, devra être une opportunité à saisir pour expliquer aux populations qu’il est temps de changer la Guinée. Afin que les Guinéens puissent vivre dans les meilleures conditions.

Le RPG face à ses démons

Le RPG-arc-en-ciel, miné par une crise interne, générée par la lenteur enregistrée dans le renouvellement des instances dirigeantes, doit faire face à cette « montée en puissance » de l’opposition républicaine. Pour contrer la menace, la direction du parti annonce le déploiement de missionnaires dans les préfectures intérieures.

Le but est « d’expliquer le contenu des documents concernant les règlements intérieurs du parti ainsi que le nouveau découpage, aux militants à la base, pour qu’eux aussi prennent part à l’analyse et à la confection dudit document qui va désormais guider notre parti pendant des années », a fait savoir Lansana Komara lors de l’assemblée hebdomadaire du parti au pouvoir qui s’est tenue le samedi dernier, au quartier gbessia.

Mais certains observateurs pensent que la majorité présidentielle veut se lancer dans une campagne avant la lettre dans la perspective des élections locales qui pointent à l’horizon.

A noter qu’une fronde menée par la jeunesse du parti, avait affecté le bon fonctionnement du RPG arc-en-ciel, ce, durant plusieurs mois. Le président Alpha Condé qui demeure le président de cette formation politique, qui n’a pas tenu de congrès depuis plus de deux décennies, avait eu du mal à reprendre la main.

Le Démocrate

Comments

commenter ici

Laisser un commentaire