Téléphonie, mines en Guinée : un Tunisien dans le cercle d’Alpha Condé

0
103
Partager

Le producteur tunisien Tarak Ben Ammar est en plein rapprochement avec Alpha Condé ! Selon nos sources, il a obtenu un entretien avec le président guinéen à Conakry en février et chercherait à décrocher une place dans la délégation qui l’accompagnera à Riyad avant la fin du mois.

Cette offensive de charme n’est pas désintéressée. Elle lui permettra d’épauler le magnat égyptien Naguib Sawiris, son associé au sein de la société de production Quinta communications, qui compte sur lui pour obtenir une licence de téléphonie pour son groupe Orascom et des concessions minières pour sa compagnie La Mancha.

Membre du conseil de surveillance de Vivendi, contrôlé par Vincent Bolloré, Tarak Ben Ammar peut faire jouer en Guinée les réseaux de l’industriel breton, concessionnaire du Port autonome de Conakry. Mais il s’était aussi rapproché d’Alpha Condé lors du séjour de ce dernier en Tunisie à l’été 2014, à l’invitation de l’ex-président Moncef Marzouki.

Cette proximité lui permettra d’oublier quelques tracasseries sur d’autres fronts. Longtemps en affaires avec la Libye de Mouammar Kadhafi, il est aujourd’hui poursuivi à Paris par la LIA (Libyan Investment Authority). Ce procès s’ajoute à celui opposant Quinta communications à Technicolor, qui s’éternise. En Italie, Tarak Ben Ammar est par ailleurs très impliqué dans les tractations entre Vincent Bolloré et l’ex-chef du gouvernement Silvio Berlusconi pour le contrôle de l’empire télévisuel Mediaset.

Source : Maghreb Confidentiel

 

Comments

commenter ici

Laisser un commentaire