Sékhoutouréya : quand les marabouts et les imams tiennent le pouvoir d’Alpha Condé

Palais sekhoutoureya Guinee

Le président Alpha Condé vient de faire un rétropédalage spectaculaire. En effet, nommé il y a quelques jours au ministère de l’Environnement et des Eaux et Forêts, l’économiste Roger Patrick Millimono a été renvoyé au ministère de l’Elevage où son cabinet doit désormais s’occuper d’un département rejeté par son collègue Oyé Guilavogui.
Ce dernier est dans le gouvernement d’Alpha Condé depuis 2010 et résisté à tous les remaniements.

Nommé au ministère des Transports dans le gouvernement formé par le Premier ministre Mamady Youla, Oyé Guilavogui aurait refusé le poste du ministère de l’Elevage dans le gouvernement de Dr Ibrahima Kassory Fofana, à en croire des informations obtenues par libreopinionguinee.com,
M. Guilavogui aurait informé – le soir de la formation du gouvernement-, le Premier ministre que si son nom est associé au ministère de l’Elevage qu’il démissionnerait.
De sources sûres, le nom de M. Guilavogui aurait finalement supprimé de la liste du nouveau gouvernement.
Toujours selon les mêmes sources, juste après la passation de services entre le Ministre entrant Aboubacar Sylla, Oyé Guilavogui aurait décidé d’aller voir ses Marabouts et des imams à Kindia pour dit-on mettre la pression sur le président Alpha Condé. Celui-ci serait revenu finalement sur sa décision en nommant Oyé Guilavogui Ministre d’Etat et Ministre de l’Environnement, des Eaux et Forêts en remplacement de Monsieur Roger Patrick Millimono (économiste, qui pourtant avait déjà fixé ses objectifs au ministère de l’Environnement à sa prise de fonction.)

Selon plusieurs indiscrétions, le président Condé aurait finalement cédé suite aux menace des marabouts et imams de Kindia qui auraient menacé de faire basculer la ville de Kindia entre les mains de l’opposition guinéenne – si Oyé Guilavogui ne revenait pas comme Ministre d’Etat.
Le soir de son retour de Kindia, M. Guilavogui aurait reçu un coup de file du locataire de sékhoutouréya le président Condé. Ce dernier lui a enfin proposé le Ministère d’Etat en charge de l’Environnement, des Eaux et Forêts sacrifiant ainsi un proche du Premier ministre.

Cependant, selon plusieurs observateurs de la vie politique nationale, Oyé Guilavogui n’a aucun bilan positif au ministère des Transports. Il n’aurait fait preuve d’aucune vision pour ce ministère. La Guinée n’a ni bus pour les transports publics encore moins une compagnie aérienne. Pis, les bus offerts par la Turquie à la Guinée auraient été détournés par le clan de Oyé.
Pourquoi alors ramener un tel ministre dans un gouvernement ?

La gouvernance Condé n’a pas fini de nous surprendre. Attendons la suite du film.

Camara Ibrahima Sory pour libreopinionguinee.com
(LOG)

0 Partages

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here