Sékhoutouréya: Alpha Condé aux étudiants « nous avons même prévu une usine de montage des tablettes à Mamou »

0
4782
Alpha Conde aux étudiants guineens
Alpha Conde aux étudiants guinéens
Partager

INCIDENTS LIÉS AUX TABLETTES : LES ÉTUDIANTS DEMANDENT PARDON ET LE PRÉSIDENT INDEXE LE MINISTRE YÉRO ET LES RECTEURS

Ce samedi 15 Juillet 2017, les étudiants réunis en association ont été reçu en audience à Sékhoutouréya pour dit on présenter des excuses au nom de tous les étudiants de Guinée, suite aux incidents survenus le 1er Juin dernier au palais du peuple à l’occasion de l’ouverture du Forum de l’Etudiant guinéen.

Leur porte parole a donc, au nom de tous, reconnu le tord des étudiants, il a ensuite présenté des excuses avant de promettre que les étudiants guinéens sont à accompagner le chef de l’Etat dans sa politique de rédynamisation du secteur éducatif.

Prenant la parole, le président de la république, va d’abord refaire l’histoire de la Guinée en rappelant des faits qui, pour lui sont les principales causes du retard de la Guinée. De Sékou Touré à Lansana Conté, le chef de l’Etat va revenir sur leur gestion en rappelant les points forts et surtout les points faibles. Après ce rappels qui duré plus de 30 minutes, le président va enfin aborder l’affaire des tablettes.

« J’ai dit qu’on va mettre des tablettes à la disposition des étudiants, les plus méritants, on va leur donner et les autres, on va leur vendre. Mais comment voulez vous qu’on ait des tablettes acheminées aux étudiants en un an? c’est un programme sur plusieurs années et mieux, nous avons même prévu une usine de montage à Mamou. Parce que pour le moment on achète les tablettes en dollar, si on installe l’usine d’assemblage à Mamou, on n’achète plus en dollar mais en franc guinéen, ce qui va faciliter l’accès.

Pendant qu’on est entrain de négocier pour ça, vous criez tablette, tablettes. Si vous le faites à Gamal, ça me fait rire, mais on ne peut pas se permettre quand il y’a des étrangers, le monde entier nous regarde vous faites l’impolitesse. Mais j’ai dit aussi que ceux qui l’ont fait ne représentent pas les étudiants guinéens. Honnêtement si je devais punir, j’aurais limogé le ministre et les recteurs parce que ce sont eux les responsables. Ils n’ont pas su organiser. Si chaque université était venu avec son recteur, en cas de cris, on aurait su c’est quelle université, on ne s’en prendrait pas à tout le monde. Donc ce n’est pas la responsabilité des étudiants mais de leurs responsables, je l’ai dit au ministre Yéro et aux recteurs. »

Libreopinionguinee avec guineepanorama

Comments

commenter ici

Laisser un commentaire