Sabotage du concert de (MHD) à Conakry: que faudrait-il retenir de l’image de la Guinée et de la colère de MHD…?

0
3194
MHD à Conakry
MHD à Conakry
Partager

La déception est totale chez l’artiste (MHD), le Français d’origine guinéenne.
Il estime que les organisateurs du concert n’étaient pas à la hauteur, c’était une déception totale pour lui. Étant un enfant du pays, venu pour satisfaire son public, il trouve autre chose. Alors qu’il a tenu des Bels concerts au Cameroun, à Lomé au Congo, à Bamako, à Abidjan etc… Pourquoi c’est en Guinée qu’on sabote son concert, pourtant annoncé en grande pompe par le producteur, Tidiane Soumah des productions Tidiane Word Music.

Le public à répondu très massivement selon l’artiste, il y avait environ 120.000 spectateurs alors que l’esplanade du palais du peuple ne peut accueillir que 40.000 spectateurs.
La question qui se pose est de savoir pourquoi les producteurs des spectacles en Guinée sont si gourmands ?

Nul n’ignore le drame de Rogbane à Taouyah où plusieurs personnes avaient alors trouvé la mort.
Le 18 septembre 2016 le pire a été évité de justesse. Si c’est n’était la claire voyance de l’artiste qui a décidé d’arrêter le concert et quitter le podium, les guinéens auraient encore des lendemains douloureux.
une sonorisation bidon, un service de sécurité pas à la hauteur, des organisateurs qui manquent du professionnalisme, un public fou qui voulait vaille que vaille voir la star du moment, voilà le rêve des spectateurs devenu un cauchemar.

 » L’artiste MHD n’a joué que 3 morceaux déplore une spectatrice que Libreopinionguinee a pu contacter juste après l’événement.
Quelle sera l’image de la Guinée après ce énième gâchis.

Quels seront les retombées pour le showbiz guinéen, car rare seront ces grands artistes du monde qui prendront les producteurs guinéens des spectacles au sérieux.
Le showbiz Guinéen se doit d’être réformé afin de proposer du nouveau à la jeunesse.
La déception est totale un remboursement des billets devrait suivre, car n’ayant pas assuré ses engagements.

Macka Balde

 

Comments

commenter ici

Laisser un commentaire