RPG Arc-en-ciel vs UFDG: Après la guéguerre médiatique, l’affrontement est inévitable !

0
288
Partager

Les partis RPG Arc-en-ciel et UFDG se livrent actuellement une bataille médiatique sans précédent. Les communiqués, déclarations et contre-déclarations se suivent et se ressemblent et témoignent de la nature de la guerre ouverte entre les deux principales formations politiques de la Guinée. Les directoires et cellules de communication de ces deux partis politiques ne se font pas de cadeaux. Ils s’accusent mutuellement d’être les freins à l’avancée du dialogue politique.

Les réponses du berger à la bergère auxquelles se livrent actuellement le RPG Arc-en-ciel et l’UFDG par médias interposés pourraient dégénérées les prochains jours. A défaut d’avoir réussi à taire les dissensions internes qui minaient les deux formations politiques, les caciques des deux camps semblent désormais aiguiser leurs armes pour mesurer leurs forces sur le terrain.

Alors que l’Opposition prépare ses militants dans les cinq communes de Conakry pour réussir les manifestations programmées le 04 août, le RPG Arc-en-ciel annonce à son tour des meetings dans les 5 communes de Conakry les prochains jours. L’annonce a été faite ce samedi par Hadja Nantou Chérif, coordinatrice du RPG Arc-en-ciel.

Il y a naturellement risque d’accrochages entre les partisans des deux camps, dans un contexte où le camp présidentiel accuse l’opposition d’avoir armé les jeunes de lance-pierres. Et où l’UFDG et l’Opposition, à leur tour, accusent le RPG Arc-en-ciel de préparer des contre-manifestants pour semer le désordre pendant la marche du 04 Août.

Ces tiraillements se déroulent dans un contexte pourtant difficile pour chacune des formations politiques. Le RPG Arc-en-ciel est secouée par une crise interne avec ses frondeurs, les exclusions de Dr.Ousmane Kaba et la rupture de l’alliance avec le PTS. L’UFDG n’en fini toujours pas avec l’exclusion de son vice-président Bah Oury et quelques 18 agents de la garde rapprochée de Cellou Dalein sont détenus et attendre d’être jugés dans l’affaire de l’assassinat du journaliste Mohamed Koula Diallo.

A l’allure où vont les choses, c’est comme si ces sorties médiatiques et les joutes à venir serviraient de prétexte à recoller un peu les morceaux au sein de ces deux entités politiques. Si telle est l’ambition des uns et des autres, l’affrontement pourrait être inévitable les prochains jours.

Guineedirect

 

Comments

commenter ici

Laisser un commentaire