Réduction du prix du carburant: le gouvernement ne veut pas respecter ses engagements

0
92
Alpha Conde et son Gouvernement
Partager

Guinée, après la grève enclenchée par les centrales syndicales CNTG-USTG le 15 février 2016, des engagements avaient été pris par le gouvernement guinéen, dans ces engagements le gouvernement avait demandé aux syndicalistes de surseoir leur mot d’ordre de grève jusqu’à après le passage de la mission du fond monétaire international afin que la Guinée puisse bénéficier d’un soutient financier important pour son décollage économique.

Voilà que la Guinée a obtenu gain de cause avec le FMI, le gouvernement exige qu’on attende après le 31 mars pour revoir le prix du litre à la pompe.
Ce qui étonne aujourd’hui c’est que personne n’en parle, ni le gouvernement ni les syndicalistes qui avaient embarqué tout le peuple dans leur mouvement de grève Générale illimitée.
Le prix du carburant doit être revu à la baisse car la crise économique que traverse le pays actuellement est due à une mauvaise gestion de la part des autorités actuelle.

Moussa Keïta
Pour Libreopinionguinee.com
(LOG)

Comments

commenter ici

Laisser un commentaire