Procès du 17 juillet, manifestations de rue, Bah Oury réagit (exclusif) !

0
4454
Bah Oury Ufdg à Paris
Bah Oury Ufdg à Paris
Partager

Le vice-président exclu de l’UFDG, Bah Oury, de passage à Paris, a réagit au micro de Libreopinionguinee.com et de la Radio Libre Opinion RLO sur le procès qui débutera le lundi 17 juillet 2017 à Conakry concernant l’assassinat du journaliste Mohamed Koula Diallo et de la tentative d’assasinat de Bah Oury sur les prochaines manifestations de l’opposition républicaine dirigée par Cellou Dalein Diallo.

Lisez plutôt l’entretien !

Libreopinionguinee: Que pensez-vous du début de ce procès ?

Bah Oury : C’est une excellente nouvelle, parce que cela permettra de connaître qui sont les commanditaires de cette tragédie. Ce procès aussi est un test pour la justice guinéenne qui devra démontrer sa capacité et sa volonté de sévir contre l’impunité. Les observateurs nationaux et internationaux regarderont ce procès avec grand intérêt pour savoir si notre justice est en mesure de gérer des dossiers beaucoup plus complexes comme celui du 28 septembre 2009. De mon côté je suis optimiste, car le temps de la vérité est arrivé.

L’opposition républicaine veut organiser des séries des manifestations politiques pour dénoncer le manque du dialogue entre le pouvoir et l’opposition, quel est votre point de vue ?

Bah Oury : C’est absurde ! Cellou Dalein se sert des manifestations pour ses intérêts personnels. Actuellement, son entourage et lui ont peur des conséquences judiciaires du procès qui va débuter ce lundi. C’est pour cela, il use des manifestations pour intimider les autorités politiques et judiciaires du pays. Cette fois-ci, il n’obtiendra pas gain de causes par la grâce de Dieu.

Merci M. Bah Oury merci à vous M. Macka Baldé

Un entretien réalisé par Macka Baldé depuis Paris

Contact Libreopinionguinee@gmail.com

Comments

commenter ici

Laisser un commentaire