Pourquoi Baba Alimou a abandonné Bah Oury ?

L’ancien prisonnier dans l’affaire de l’attaque du domicile du chef de l’Etat, le 19 juillet 2011 était en parfaite harmonie avec l’ex vice-président de l’UFDG Amadou Oury Bah.
Tous graciés par le même décret d’Alpha Condé, Baba Alimou avait suivi les pas de Bah Oury dans la fronde contre Cellou Dalein Diallo à la tête de l’UFDG. Mais malheureusement, cette aventure n’a duré que quelques mois.
Dans cette aventure Baba Alimou a vite compris que son avenir se trouve désormais dans les rangs de l’ufdg version Dalein.

a

Principale cause de leur divorce

Bah Oury a créé l’UFDG renouveau qui a présenté des candidats pour les élections communales et communautaires dans quelques villes notamment Ratoma et Pita entre autres.
Dans un passé récent, Bah Oury conseillait aux jeunes de prendre leur destin en main pendant sa campagne de proximité dans la commune de Ratoma. Il était toujours avec Baba Alimou. Il disait souvent pourquoi pas Baba Alimou maire de Ratoma ? Dans sa communication, Bah Oury avait donné de l’espoir à Baba Alimou et compagnie.
Malheureusement l’Ufdg renouveau avec Bah Oury a présenté un autre candidat comme tête de liste qui ne soit pas Baba Alimou. C’est ce qui aurait précipité la détérioration de leur relation. Baba Alimou a alors pris la décision de rejoindre les rangs de l’UFDG version Dalein pour dit-il continuer le combat politique. Car en politique, l’intérêt personnel compte beaucoup pour certaines personnes.

Cette défection de Baba Alimou dans les rangs de Bah Oury sonne comme un avis de faiblesse pour le camp de l’ufdg renouveau avec Bah Oury, car à un moment donné, il faut savoir garder les bonnes personnes de son côté. C’est ce que le camp de Bah Oury n’arrive pas à concrétiser.
Pour rappelle plusieurs personnes proches de Bah Oury ont rejoint les rangs de l’UFDG version Dalein.

Voir la vidéo du retour de Baba Alimou au siège de l’UFDG

Par Macka Baldé

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here