Pourquoi Alpha Condé est passé par Paris après sa déclaration accusant la France en Chine ?

0
6055
Alpha Conde lors de la conférence de presse au palais sekhoutoureya
Alpha Conde lors de la conférence de presse au palais sekhoutoureya
Partager

Le President Guinéen, Alpha Condé a fait une surprenante déclaration en Chine lors de son dernière passage devant des hommes d’affaires chinois. Il accuse notamment la France d’être la cause du retard de la Guinée.
Alpha Conde disait : « la France est la véritable responsable du retard de la Guinée ».

Sur les relations entre la Guinée et la France, Alpha Condé dira que l’ancienne puissance coloniale a toujours créé des obstacles contre le nouvel Etat. « Nous avons tout. Il est vrai aussi que nous avons été victimes comme je l’ai dit même ce matin à l’ambassadeur de France que nous avons été victimes de De Gaulle et de certains chefs d’Etat qui ont tout fait pour que la Guinée n’avance pas.

Selon le chef de l’Etat, parmi toutes les anciennes colonies françaises d’Afrique, la Guinée était le pays qui avait le plus d’avenir. ‘’Nous avions les mines, les matières premières et l’énergie. Lorsque la France a constaté qu’elle allait perdre la guerre d’Indochine, elle a décidé de faire de la Guinée le remplaçant du Tonkin », avance-t-il devant des hommes d’affaires chinois.
« La Guinée a été le seul pays qui a osé prendre son indépendance. C’est pour cela que le général De Gaulle a décidé qu’il fallait punir la Guinée. Mais il ne l’a pas punie tout seul ». « Il l’a fait en complicité avec les présidents de la Côte d’Ivoire Félix Houphouët-Boigny et du Sénégal Léopold Sédar Senghor. C’est ce qui a causé le retard de la Guinée ».
Après avoir fait cette déclaration accusant la France, les autorités françaises n’étaient pas du tout contentes de cette attitude d’Alpha Condé. Selon des proches du palais sekhoutoureya, Alpha Condé serait passé par Paris pour calmer la situation. Il n’a pas pu rencontrer le President français, Emmanuel Macron mais il a fait le forcing pour rencontrer le ministre de l’intérieur Gérard Colomb et la secrétaire générale de la Francophonie. Ils ont notamment discuté de coopération entre les deux États alors que le President Guinéen avait ouvertement déclaré que l’Afrique doit couper le « cordon ombilical » avec l’ancienne puissance coloniale.
Incohérence quand tu nous tiens !

Macka Baldé

Comments

commenter ici

Laisser un commentaire