Pour une affaire de téléphone volé, un étudiant diplômé est aspergé d’un liquide « mystérieux » fabriqué par un marabout

0
8141
Etudiant bruler
Partager

Mohamed Camara, jeune étudiant diplômé, se trouve dans un état critique. Plusieurs parties sensibles de son corps, notamment, la tête, le visage, le dos ainsi que le sexe sont couvertes de blessures provoquées par un liquide concocté par « un marabout ». 

La scène se déroule à ‘’Foulamadina’’, quartier périphérique de Conakry dans la commune de Ratoma. Le jeune Mohamed, appelé Médho, élevé, depuis plus de 20 ans par son Oncle Fodé Soumah, planton à l’ambassade des USA en Guinée, est soupçonné d’avoir dérobé le téléphone TECNO ANDROID de sa nièce.

Durant toute la semaine dernière, la polémique n’a cessé d’enfler dans la famille Soumah pour retrouver le téléphone perdu. Pointé plusieurs fois du doigt, le jeune étudiant diplômé ne reconnaitra pas les faits. La femme de son oncle va faire appel à un marabout.

A la suite de deux tentatives, ce dernier n’arrivera pas à mettre main sur le voleur du téléphone. Un deuxième marabout est sollicité. Interrogé, la victime est revenu sur mésaventure : « J’étais, comme chaque matin, assis dans mon télé centre lorsqu’ils m’ont à nouveau fait appel. Je ne voulais pas y aller parce que c’était pratiquement le même scénario, mais par respect pour mon oncle, j’ai accepté de partir. A mon arrivée, j’ai remarqué que toute la famille était réunie avec le charlatan qui avait fait des mélanges de liquides dans deux sceaux différents. Ils ont demandé au fils de mon oncle de boire sa part, ensuite, ils l’ont lavé avec. Les façons de procéder du marabout et de mon oncle, m’ont fait douter. Quand ce fut mon tour, ils n’ont cessé de répéter que celui qui a pris le téléphone va ressentir des effets s’il buvait et se lavait avec ce liquide. A ma grande surprise, on ne m’a pas fait boire le liquide, comme ils l’ont fait avec mon neveu, ils m’ont directement lavé avec un liquide autre que celui utilisé pour mon cousin. Dès qu’ils l’ont versé sur moi j’ai senti des brulures sur la tête et sur le corps, j’ai pensé au complot. Vu les douleurs que je ressentais, j’ai été contraint de reconnaitre que j’étais l’auteur du vol. Ils ont continué à versé le liquide sur moi, je ne voyais plus rien… Tout cela a été commandité par la femme de mon oncle et lui aussi l’a suivi » a expliqué la victime Mohamed Camara.
Après la scène lundi, il a été transporté d’urgence dans une clinique privée dans la matinée du mardi, ou nous l’avons trouvé assis se tordant de douleur. Fodé Soumah, le tuteur, joint au téléphone nous a clairement fait entendre que son neveu l’avait déçu en volant le téléphone de sa fille. Pour lui son neveu ne fait que subir les effets du travail effectué par un marabout. Sa femme également contacté a reconnu avoir fait appel au marabout pour, dit elle, mettre fin aux nombreux cas de vol dans sa maison.
Dans la même journée du mardi, des femmes du quartier Foulamadina se sont massivement mobilisées pour exiger réparation à la famille Soumah. Il a fallu l’intervention des autorités du quartier pour les calmer. Aux dernières nouvelles, Fodé Soumah, sa femme, leur fille ainsi que le marabout ont été mis aux arrêts, ils ont été déférés à la maison centrale de Conakry, après une nuit au commissariat urbain de Yattaya Foulamadina. La victime, jusque la, n’a bénéficié d’aucun soin de la part des médecins. Le charlatan aurait demandé la somme d’un million de franc guinéen pour le soigner à condition qu’on ne lui administre aucun autre produit pharmaceutique. Mais la surprise fut grande, ce mercredi, lorsque devant le procureur, il a été incapable de déterminer comment il comptait procéder pour soigner le jeune, bref, il s’est avéré qu’il n’était pas à mesure de le guérir. A l’hôpital Ignace Deen ou Mohamed Camara est hospitalisé, les médecins ont déclaré que le liquide utilisé contenait de l’acide.
Ce mercredi, les tensions encore vives dans ce quartier, les jeunes menaçaient de saccager le domicile de la famille Soumah pour traitement inhumain et dégradant.

voici deux images.Etudiant bruler

Etudiant brulerSource : Antoine Kourouma

Comments

commenter ici

Laisser un commentaire