Participation des Guinéens au Hadj 2016: l’Arabie Saoudite risque de durcir de nouveau sa position

0
207
Alpha Condé et roi Arabie Saoudite
Alpha Condé et roi Arabie Saoudite
Partager

Le président Alpha Condé et les autorités saoudiennes ont échangé sur les conditions de participation des pèlerins guinéens au Hadj 2016, à l’occasion d’une visite qu’il effectue depuis samedi dernier en Arabie Saoudite, a-t-on appris lundi de source officielle.

Le pèlerinage des musulmans guinéens aux Lieux saints de l’Islam se pose avec acuité, après deux ans d’absence pour cause d’épidémie d’Ebola.

Les autorités saoudiennes ont informé la délégation guinéenne qu’elles attendaient les recommandations du ministère saoudien de la Santé, avant toute autorisation des pèlerins guinéens à faire le Hadj prévu vers septembre prochain.

Si les autorités saoudiennes ont pris acte de la fin d’Ebola déclarée par l’OMS en fin décembre 2015 et concrétisée par la réouverture de leur chancellerie à Conakry, la résurgence de cette maladie qui vient de faire 4 décès dans la préfecture de N’Zérékoré pourrait être un sujet d’inquiétude pour le gouvernement guinéen.

Il revient aux autorités de Conakry de tout faire pour bouter de nouveau le virus hors de son territoire, dans 21 jours, comme promis par la coordination nationale de riposte contre Ebola, au risque de voir Ryad durcir de nouveau sa position dans la délivrance de visa aux pèlerins guinéens pour le Hadj 2016.

En attendant, Conakry attend la réponse des autorités saoudiennes, qui auraient commencé à dresser le quota des pays dont les habitants sont candidats au Hadj 2016.

avec mediaguinee

 

Comments

commenter ici

Laisser un commentaire