Palais du peuple : Alpha Condé dit ses vérités au gouvernement et aux responsables politiques

0
5112
Clôture de la semaine de citoyenneté. Alpha Conde fait son discours
Partager

Le chef de l’Etat, Pr Alpha Condé, procédant à la clôture de la 1ère édition de la Semaine nationale de la Citoyenneté et de la Paix (SENACIP), a ouvertement demandé aux membres du gouvernement et aux leaders politiques de “montrer l’exemple du civisme” dans le pays.

“Le changement commence par la prise de conscience. Nous sommes certains. Le gouvernement va désormais s’atteler à un changement effectif commençant par les membres du gouvernement eux-mêmes qui doivent montrer l’exemple du civisme. Cela est valable aussi pour la classe politique” affirme le président Alpha Condé ce mardi matin.

Plusieurs représentants d’institutions républicaines, le chef de file de l’opposition, Cellou Dalein Diallo, des membres du gouvernement, de la Société civile, des confessions religieuses, écoliers et étudiants ont pris part à cette cérémonie au Palais du Peuple de Conakry.

“L’exemple doit venir d’en haut. Si les responsables politiques et économiques ont un comportement citoyen, cela rejaillira au sein du peuple afin que chacun adopte un bon comportement citoyen. Personne ne respecte les biens publics. On jette les ordures dans les rues, l’occupation sauvage des terrains (…), le mauvais exemple vient d’en haut. Mais la Guinée a eu une chance, sa population est jeune. Cette jeunesse saura prendre le destin du pays en mains, moins égoïste, plus soucieuse des conditions de vie de la population” explique le président de la République.

Le locataire du palais Sèkhoutouréyah n’a pas d’ailleurs été tendre avec les cadres de l’Administration et de la classe politique.

“(..) les cadres de notre pays et les dirigeants politiques et économiques n’ont pas pitié du peuple. Ils n’ont que leurs intérêts en vue. Ils ne pensent qu’à l’argent et lorsque son intérêt personnel n’est pas satisfait, il mobilise son ethnie alors qu’il s’en fout de son ethnie. La seule chose qui l’intéresse, c’est son sort personnel” estime-t-il.

Sur les plans économique et administratif, le numéro un guinéen a énuméré les tares qui “minent le fonctionnement de l’appareil d’Etat”.

“L’initiative d’institutionnaliser la Semaine nationale de la Citoyenneté et de la Paix (Senacip ) vise à faire des Guinéens, hommes, jeunes, femmes et adultes, des acteurs de la paix, de la démocratie, d’un développement, condition sine qua non d’un développement harmonieux et durable” révèle le président Alpha Condé.

Assumer les responsabilités”

Le ministre de l’Unité nationale et de la Citoyenneté, Khalifa Gassama Diaby a, dans son discours de circonstance, fait un bref compte-rendu des activités organisées du 1er au 7 novembre 2016, dans le cadre de la Semaine nationale de la Citoyenneté et de la Paix.

“Votre volonté manifeste, (s’adresse-t-il au Président Alpha Condé), à travers votre gouvernement qui a initié et défendu cette loi à l’Assemblée nationale, a eu raison des ambiguïtés, des failles et des manquements de l’ensemble de la société guinéenne, qui avait jusque là pensé que le non respect de la loi, irrespect entre les citoyens, l’irrespect vis-à-vis des institutions de la République, le non respect du bien public, la violence comme mode de règlement du différend, la fraude fiscale, le non paiement des factures publiques étaient justifiables ou légitimes” justifie le ministre Diaby, président d’organisation de la SENACIP.

“Cette semaine, a-t-il poursuivit, sans être pour autant suffisante car les défis sont considérables et doivent être défendus, nous avons expliqué, et avec nous l’ensemble de la société civile et les différents acteurs religieux et politiques à nos concitoyens qu’ils doivent assumer leur responsabilité vis-à-vis de l’Etat”..

Après cette semaine marquée par d’intenses activités de terrain, de sensibilisation envers toutes les couches sociales de la Guinée, y compris les plus vulnérables et celles en conflit avec la loi, le ministre de l’ Unité nationale et de la Citoyenneté retient des messages forts.

“Les Guinéens ont exprimé le besoin qu’on leur parle de leur Nation avec tous les espoirs et toute la responsabilité que cela implique pour l’ensemble de la société civile guinéenne et chaque citoyen. Cette semaine fut célébrée sans aucune différenciation par l’ensemble des Guinéens, par l’ensemble des acteurs politiques, sociaux et économiques de notre pays quelque soit par ailleurs leur singularité identitaire, politique ou sociale pour le bonheur du peuple de Guinée” fait savoir Gassama Diaby.

Avec kalenews

Comments

commenter ici

Laisser un commentaire