Oussou Fofana a dit chacun pour soi Dieu pour tous. Et chacun pour soi ne veut pas dire qu’il n’y aura pas d’alliances (Ousmane Gaoual Diallo)

0
3034
Ousmane Gaoual Diallo ufdg
Partager

Ces derniers temps, l’UFDG et son ancien alliée, NFD ne fument pas le même calumet, et ce, depuis que des cadres du principal parti de l’opposition en Guinée ont annoncés que leur parti fera cavalier seul aux élections communales qui pointent à l’horizon. Une situation qui a amener Mouctar Diallo président des NFD à s’’inscrire dans une logique de défiance de l’UFDG dans son fief de Ratoma.

Sur la question Ousmane Gaoual DIALLO affirme que tout citoyen a le droit de se présenter à une élection en Guinée. Mais, précise–t-il , les NFD méritent d’être recadrées. Puisque selon lui « Dr Oussou a dit chacun pour soi. Et chacun pour soi ne veut pas dire qu’il n’y aura pas d’alliances. C’est ce qui a été reprécisé lors du dernier dialogue politique. C’est-à-dire, au premier tour, on veut que chaque parti politique aille seul à ces élections. Parce que l’élection des maires n’est pas directe. Ça se fait au deuxième tour. Donc, au deuxième tour, on se retrouve pour désigner le maire. Mais, on se met derrière le parti de l’opposition ou le candidat le mieux indiqué pour l’opposition. Donc, si Mouctar gagne Ratoma il aura plus de conseillers que l’UFDG, donc c’est possible que l’UFDG s’aligne derrière les NFD. Nous, on le préfère au détriment du RPG quand même». Et de poursuivre « Il n’y a jamais de jamais en politique d’autant que, la politique s’en fou des sentiments, puisque selon lui, c’est l’intérêt qui lie les politiques. Et en dépit des coups bas que les dirigeants de ces deux formations se donnent sur le terrain politique, Ousmane Gaoual DIALLO refuse d’être d’accords qu’elles ne sont pas d’accords. C’est pourquoi il estime que les propos sont trop modérés et que les mots sont choisis et soignés entre l’UFDG et les NFD.

Plus loin l’uninominal de la préfecture de Gaoual affirme « Le problème, je dis c’est que, il ne faut pas que les gens croient qu’il n’y a pas de chasse gardée dans le paysage politique guinéen. Aussi bien à Ratoma l’UFDG va faire la compétition avec tous les candidats qu’à Labé, qu’à Nzérékoré, qu’à Kankan, on sera présent dans les 342 circonscriptions électorales du pays. Donc, on peut avoir par moment les NFD comme adversaire ou partenaire politique. Moi d’ailleurs je trouve qu’il n’y a pas de problème entre l’UFDG et les NFD. Le seul moment où j’ai répondu à une déclaration de Mouctar (président des NFD) c’était pour rappeler que, personne à l’UFDG n’a dit qu’il n’y aura pas d’alliances entre notre parti et un autre, a conclu le conseiller politique de cellou Dalein DIALLO sur une radio privée de la place.

Comments

commenter ici

Laisser un commentaire