Mouctar Diallo a un parcours qu’on pourrait qualifier d’exceptionnel, dans le marigot de la politique guinéenne

0
7799
Mouctar Diallo President de NFD Guinée
Mouctar Diallo President de NFD Guinée
Partager

Le président des Nouvelles forces démocratiques – NFD -Mouctar Diallo a un parcours qu’on pourrait qualifier d’exceptionnel, dans le marigot de la politique guinéenne

Très jeune, il avait commencé son militantisme en 1989 en participant activement aux premières manifestations des étudiants et élève revendiquant l’ouverture démocratique en Guinée.

Avant de se lancer en politique, il était d’abord leader du mouvement élève et étudiant, puis acteur majeur des mouvements associatifs dans différentes associations, ONG de jeunesse et de plate – forme. En 2003, date de son retour en Guinée, il fut Président Fondateur de l’ONG « Jeunesse Optimiste Guinéenne » (JOG), du Réseau Afrique Jeunesse (RAJgui) regroupant une vingtaine d’ONG, Coordinateur du Forum National des Jeunes de la Société Civile Guinéenne au sein du CNOSCG. A ce titre, il avait coordonné les manifestations de janvier et février 2007 qui réclamaientle départ du Président Lansana Conté.

Entre 2006 et 2009, le jeune leader a réussi – sans aucun doute – à braver le régime du feu général Lansana Conte. Il est inutile de rappeler, ici, qu’à l’époque, Mouctar Diallo avait inexorablement risqué sa vie et celle de sa famille face à une junte, qui s’en foutait pas mal des pressions nationales et internationales. Oui ! Mouctar Diallo, actuel député, avait bien risqué sa peau, pour permettre à la jeunesse guinéenne de voir le bout du tunnel. De par sa vision transversale et futuriste, Mouctar a su défier seul une junte militaire, qui s’était emparée du pouvoir en fin 2008, avec à sa tête le bouillant capitaine Dadis Camara et le général Sékouba Konaté. Mouctar Diallo était présent lors du massacre du 28 septembre 2009. Il est inutile de rappeler que c’est par son insistance que les leaders – qui voulaient se retourner au domicile de Jean Marie Doré sur l’injonction du Colonel Thiegboro – sont arrivés au Stade du 28 Septembre.

A Ouagadougou, où l’avenir politique de la Guinée était en discussion – pour ne pas dire en jeu – Les vieux crocodiles étaient hostiles à la présence de Mouctar Diallo – soit par peur de son leadership ou par égoïsme. Mis à l’épreuve par ses ainés, Mouctar a été contraint de secouer l’ordre établi par de véreux politiciens pour survivre comme une tortue dans une marre de caïmansdangereux. C’est dans la foulée, qu’il sera nommé ministre de la République, au sein d’un gouvernement de transition, pendant qu’une bonne partie de l’opinion publique le voyait comme le Premier Ministre idéal du gouvernement de transition, mais c’était sans compter la capacité de nuisance des ainés, se sentant menacés,qui se sont entendus pour barrer le chemin à ce jeune loup aux dents longues. Il a su s’imposer comme un jeune leader sérieux, coriace et incontournable tout au long des pourparlers d’Abuja et de Ouagadougou.

Aussi, l’histoire des coulisses retiendra que plusieurs ténors des Forces Vives s’étaient opposés catégoriquement à la nomination du jeune leader d’alors, au poste de ministre. Malgré ces manœuvres politiciennes et machiavéliques contre leur petit frère en âge, mais grand frère en politique, Mouctar Diallo avait su garder son calme et sa sérénité.

L’actuel président des NFD a su s’opposer aux régimessuccessifs de Lansana Conté, du CNDD et de Alpha Condé.

Le jeune leader d’hier, est devenu aujourd’hui, un homme politique solide et expérimenté. Le parti NFDdont il est le président a désormais une assise nationale et bénéficie de la confiance de millions de Guinéens à l’intérieur et à l’extérieur.

De nos jours, Mouctar Diallo se positionne incontestablement comme l’un des hommes politiques capable de sortir la Guinée de la médiocrité et la pauvreté, pour la tirer vers le haut, pour le bonheur des tous les Guinéens. Car, ils sont nombreux – même très nombreux – ceux qui ont gouverné ce pays de façon incorrecte, et qui continuent de vouloir diriger un paysdont l’économie est en lambeaux – en grande partie par leur faute. On ne peut pas faire du neuf avec du vieux

La constance est une vertu chez Mouctar Diallo. Tout au long de son parcours riche, le leader de NFD est resté fidèle à ses convictions. Il n’a jamais trahi ses convictions.

Son allié traditionnel, Cellou Dalein Diallo, président de l’UFDG a toujours su compter sur l’engagement politique – sans faille – de Mouctar Diallo nonobstant les multiples formes de séduction de la part du pouvoir de Conakry. Mouctar Diallo a toujours soutenu Elhadj Cellou Dalein Diallo depuis 2010 contre vents et marrés et à ses risques et péril. Le parti de ce dernier a décidé « que désormais c’est chacun pour soi Dieu pour tous » en abandonnant son frère et fidèle allié pour aller seul aux élections communales prochaines.

Aujourd’hui, NFD veut que Mouctar Diallo soit le Mairie de Ratoma pour montrer que le développement est possible. Mouctar Diallo, étant jeune, intelligent, expérimenté, visionnaire et engagé, il pourra faire de la commune de Ratoma la meilleure de la Guinée, un endroit propre, sécurisé, plaisant et générateur de ressources au bénéfice exclusif des populations. Depuis l’annonce de sa candidature, Mouctar Diallo ne cesse d’enregistrer l’adhésion de nouveaux militants au sein de son parti mais aussi le soutien massif des populations de Ratoma. Ce grand succès ne laisse évidement pas indifférents les adversaires de Mouctar Diallo. Ils sont de nouveaux montés sur les leurs grands chevaux.

Mais ce qui est surprenant, c’est le comportement de certains membres de l’UFDG, qui voient le diable passerpartout. A ces provocations malsaines, NFD ne répondra pas. La lutte que mènent le parti et son leader dépasse de loin les querelles intestines ou de petits cafés. L’objectif majeur de Mouctar Diallo, c’est comment améliorer les conditions de vie des populations.

NFD est convaincu que les populations ont compris le message de Mouctar Diallo et lui font confiance. Les intoxications, les mensonges, les rumeurs bien ficelées par certains membres de l’UFDG ne pourront pas ternir l’image de Mouctar Diallo et NFD. Notre objectif : faire de Ratoma, une commune propre, dynamique et prospère.

Une autre page s’ouvre pour NFD et son Président Mouctar Diallo. Le temps est le meilleur juge…

Macka Balde vice-président chargé du renforcement des capacités des Nouvelles Forces Démocratiques (NFD)

Macka balde et Mouctar Diallo NFD President et vice-President
Macka balde et Mouctar Diallo NFD President et vice-President.

 

 

 

 

Comments

commenter ici

Laisser un commentaire